Pourquoi on entend toujours les mêmes chansons ?

 “À la radio, c’est toujours la même chose qui passe…” Face à cette critique récurrente, et pas toujours justifiée, les programmateurs se défendent. Et nous expliquent les très nombreux paramètres à prendre en compte pour passer un titre à l’antenne. 

Chansons en boucle ©Moustique

Coincé dans les bouchons comme tous les matins, vous pestez contre le chauffard qui vient de vous couper. Contre votre autoradio aussi. Vous n’en pouvez plus d’entendre ce tube dont vous avez l’impression qu’il passe toutes les cinq minutes. À raison? Pas selon les gens qui ont décidé de le diffuser. “Parfois cette impression vient du fait qu’un morceau passe sur toutes les radios, explique Thomas Simonis, music manager des radios du groupe RTL. Skyfall d’Adele, on pouvait l’entendre pratiquement en continu parce qu’il passait partout à part sur Musiq’ 3 et Fun Radio.” 

Mais tout dépend aussi de la chaîne sur laquelle vous vous branchez, chacune ayant ses propres règles en matière de rotation. Avec des différences importantes: “Chez nous, il y a un délai de trois jours entre la diffusion d’un même morceau, mais le même artiste peut revenir deux fois dans la même journée”, explique Marc Ysaye, directeur de Classic 21. Un délai réduit à 2h30 pour les “P1”, les cinq titres du moment, sur NRJ: “Oui, nous avons les plus hautes rotations du marché, confirme Vincent Verbelen, head of music de la station à la panthère. C’est notre marque de fabrique, Nous sommes une radio à hits partout en Europe et c’est pour ça que les gens nous écoutent”. 

« Une question de goût »

À moins de zapper de fréquence en fréquence ou de rester collé au poste toute la journée, les chances d’entendre plusieurs fois la même chanson dans la journée sont donc assez faibles. Ce reproche de passer sans arrêt les mêmes disques, les programmateurs l’ont entendu presque aussi souvent que le nombre de diffusions de Kendji Girac. Pourtant, la Belgique n’est pas à plaindre en la matière. D’autres pays ont une tendance au matraquage musical bien plus lourde que chez nous. Serions-nous en fait bien lotis? “En France, le paysage radiophonique est mille fois plus formaté que celui des radios belges, remarque Thomas Simonis. La majorité des radios ont l’essentiel de leurs playlists en commun à part quelques-unes comme France Inter. Eux n’ont pas peur de passer le même titre toutes les heures 20. En Espagne, la chaîne qui marche le mieux diffuse les 40 mêmes titres en boucle!” Pour Joël Habay, directeur du pôle musical des radios de la RTBF, le phénomène est surtout une question de goût: “C’est une réflexion qui revient souvent pour tous les programmateurs de radio, constate l’ancien animateur. En  général, on constate souvent ce genre de phénomène à propos d’un artiste ou d’une chanson qu’on n’apprécie pas. Quand on aime une chanson, on peut l’entendre dix fois par jour.”

Le responsable c’est vous

Autre explication avancée par les faiseurs de tubes: si certains titres passent aussi souvent c’est parce que l’auditeur le cherche. Le responsable en quelque sorte, c’est vous! Il n’est pas rare d’apprécier une chanson au fil des écoutes et le public n’est finalement à l’aise que ce qu’avec ce qu’il connaît bien. “Les gens aiment entendre des morceaux qui fonctionnent déjà bien, observe Thomas Simonis. C’est assez paradoxal mais en général ce sont les radios qui matraquent le plus le même morceau qui ont la meilleure audience. On fait des tests avec des auditeurs représentatifs de la cible pour voir si les gens ont encore envie d’entendre un titre. Parfois on est surpris parce qu’on pense qu’un morceau est cramé et les gens en veulent encore.” 

Plus d'actualité