13 jeux de société coups de cœur, à tester en famille ou entre experts

Pas facile de trouver le bon filon au milieu de l’intense production annuelle de jeux de société. Moustique vous propose quelques coups de cœur récents. Pour les néophytes comme pour les experts.

jeu de société
Endless Winter, jeu au graphisme très étudié. © Emilien Hofman

Pour les enfants

La Colline aux feux follets

Un relief enchanté, des sorcières et des feux follets. La magie est omniprésente dans cette création de Jean-Peter Schliemann et Bernhard Weber. En solo ou en équipe, les joueurs font dégringoler des feux follets, représentés par des billes, à partir du sommet. Dès que la sphère touche un personnage, celui-ci se rend sur la prochaine case portant la même couleur que la bille. Le but est d’empêcher toutes les sorcières d’atteindre la maison du magicien Élias, au pied de la colline. Lauréat du fameux Kinderspiel des Jahres 2022, le jeu est doté d’une mécanique (vraiment) originale et est (vraiment) accessible dès quatre ans.

1-4 joueurs dès 4 ans

En famille

Taco, Chat, Bouc, Cheese, Pizza

Jeu d’apéro par excellence, cette œuvre de Dave Campbell ne met pas trente secondes pour emporter les participants de tout âge dans une intense frénésie. Dans un système proche de ceux de "Tas de merde" et de "Jungle Speed", il s’agit de retourner chacun à son tour et face visible des cartes représentants un taco, un chat, un bouc, un cheese ou une pizza tout en citant – un à la fois et, à nouveau, chacun à son tour – les éléments de cette même liste. Si le dessin dévoilé correspond au mot énoncé, tout le monde tape sur la table et le dernier en haut de la pile reprend le tas de cartes. Mais gare aux piégeux otaries, pandas et élans. Excitant, jouissif et marrant.

2-8 joueurs dès 8 ans

Complices

Le cambriolage d’une banque n’a jamais semblé aussi accessible. Chacun des deux voleurs enfile une paire, l’une à filtre rouge, l’autre bleu. À l’intérieur de la salle à dévaliser, le joueur rouge s’empare d’un feutre et a exactement deux minutes pour tracer un chemin continu qui relie le plus de trésors sans toucher les murs et les lasers rouges… qu’il ne voit pas, au contraire de son acolyte. Ce dernier le guide donc à haute voix pour éviter cette sécurité… sans lui-même percevoir les lasers bleus. Un jeu de Jules Messaud, Antonin Boccara et Arthur Anguilla qui fait la part belle à la communication en phase de stress.

2 joueurs dès 8 ans

À lire aussi : Profession: auteur de jeux de société

Cartographers Heroes

Un crayon pour cartographier les Terres Occidentales, ça paraît peu, mais c’est largement suffisant pour apprécier cette création de John Brieger et Jordy Alan. Au fil des saisons, les joueurs se basent sur les décrets de la reine pour répertorier sur leur parchemin bosquets, marécages et autres collines tortueuses avec l’aide de héros et en se méfiant des embuscades. Cartographers Heroes s’inscrit dans un univers medieval fantasy qui ne plaît peut-être pas à tout le monde, mais il constitue une bonne pioche de jeu de dessin avec des parties stratégiques et variées.

1-100 joueurs dès 10 ans

Unmatched – Combats de Légende 2

Achille face à la Vierge Sanglante, un duel improbable ? Pas dans Unmatched – Combats de Légende 2. Restauration du jeu Star Wars : Epic Duels sorti en 2002, cette création de Rob Daviau remet au goût du jour les affrontements à huis clos. Incarner un héros de la culture populaire, s’imprégner de ses pouvoirs uniques puis se lancer dans un combat à mort, voilà le but du jeu. À son tour, le joueur utilise ses cartes pour se déplacer, réaliser des actions de déstabilisation et/ou attaquer l’un de ses adversaires. La résolution du face-à-face assure surprises et rebondissements. Peut aussi se jouer en équipe ou en intégrant des figurines d’autres boîtes d’Unmatched précédemment commercialisées.

2-4 joueurs dès 12 ans

Connecto

Bonne nouvelle pour les mauvais dessinateurs : Connecto ne nécessite aucun talent feutre en main. Il est surtout question d’observation et de célérité dans cette réalisation d’Olivier Mahy. Dès qu’une carte est dévoilée, chaque participant doit s’emparer de son plateau personnel puis y relier au plus vite et dans l’ordre les icônes révélées par la carte en question. Le premier qui pense savoir ce que son trait représente l’écrit sur son tableau puis retourne le sablier : il ne reste alors qu’une poignée de secondes aux autres pour parvenir au bout de leur tracé. Mais attention aux ressemblances entre masques, cadeaux et gâteaux : elles risqueraient de vous induire en erreur et de tirer un trait sur votre œuvre.

1-10 joueurs dès 8 ans

Caïrn

Un mélange de jeu d’échecs et de dames en version enchantée, ça vous dit ? Dans Caïrn, les joueurs incarnent des chamans de la forêt ou de la mer qui se font concurrence pour redonner des couleurs au pays après un long hiver éprouvant. Par la grâce de tuiles actions de déplacement, il s’agit d’adopter des positions sur le plateau ou de le traverser au plus vite (orthogonalement, diagonalement ou à saute-mouton) pour sortir du côté adverse. Ces deux manœuvres permettent de construire des mégalithes, le premier qui pose sa troisième est déclaré vainqueur. L’auteur Christian Martinez réussit ici un jeu à deux sympa, rapide (25 minutes) et directement accessible.

2 joueurs dès 10 ans

Pour les experts

Oak

Il y a le Chêne Sacré, les sanctuaires, les potions et même le festival des solstices. Tout amateur des univers gaulois, magiques ou naturels trouvera à coup sûr son bonheur dans ce jeu de Wim Goossens. C’est probablement sa principale force : on se sent d’emblée investi d’une mission en enfilant la toge des druides que l’on mène sur le magnifique plateau pour cueillir des ingrédients, réaliser des actions du temple ou ériger un menhir. Pour se retrouver à la tête de l’ordre druidique le plus digne de recevoir les secrets du Chêne Sacré, il faudra à la fois bien gérer ses ressources et maintenir une position idéale dans l’ordre du tour pour bénéficier des actions les plus intéressantes.

1-4 joueurs dès 12 ans

Vicomtes du Royaume de l’Ouest

D’un côté, le vicomte de pacotille, qui ne possède ni terres ni bâtiments, a peu d’influence au château et galère dans la transcription de manuscrit. De l’autre, le vicomte prospère, qui bâtit, paie ses dettes et/ou corrompt. Lequel serez-vous ? Le matériel de cette œuvre de Shem Phillips et SJ MacDonald est particulièrement plaisant à manipuler avec ses nombreux meeples et pions de ressources. Le principe de mouvement à sens unique sur un plateau modulaire est quant à lui original. Sorti en 2020, le jeu revient dans l’actualité suite à la future commercialisation de son extension Portes dorées, courant janvier.

1-4 joueurs dès 12 ans

Endless Winter

Bâton du Tonnerre est réputée pour sa sagesse et son réalisme. Douce mais sûr d’elle, la cheffe mène sa tribu de Paléoaméricains à travers les plaines d’Amérique du Nord, en 10 000 avant Jésus-Christ. L’imposante meneuse couverte d’une peau d’ours entend faire passer son clan de simple groupe de chasseurs à société tribale prospère. Comme les quatre autres leaders concurrents, elle devra pour cela augmenter la taille de sa tribu, faire des offrandes de nourriture et d’outils, chasser des animaux légendaires et rendre hommage aux générations passées. Autant le dire tout de suite, Endless Winter est un jeu compliqué. Compliqué à apprivoiser tant il regorge de pièces, de règles et de possibilités, mais il en vaut le coup ! En quatre manches elles-mêmes divisées en trois tours d’action, les joueurs incarnent donc des chefs de peuplades qui peuvent migrer, recruter ou développer la culture des leurs via un très riche système de placement d’ouvriers. Cette réalisation de Stan Kordonskiy dispose d’un matériel et d’un graphisme époustouflants et offre une telle immersion que l’on se réveille le lendemain d’une partie en se demandant comment faire pour créer un village supplémentaire entre les mammouths laineux et les paresseux géants.

1-4 joueurs dès 14 ans (et un peu d’expérience)

DEI

La mécanique de placement d’ouvriers, de déplacement et de contrôle de territoire aux accès évolutifs n’est pas tout à fait neuve, mais le nouveau monde apocalyptique de Tommaso Battista est plutôt envoûtant. À la tête d’une bande de pillards, chaque joueur gère sa main de cartes pour se déplacer dans un Londres complètement givré et récupérer des cellules énergétiques et de la technologie pour survivre. La véritable innovation tient de ce grand plateau en 3D qui nécessite l’utilisation de pions ascenseurs pour transiter entre les niveaux. À jouer bien au chaud.

2-4 joueurs dès 14 ans

Brian Boru

Devenir Grand Roi d’Irlande, voilà un fameux défi proposé par le concepteur Peer Sylvester. Pour construire sa mécanique de jeu, celui-ci s’est d’ailleurs inspiré de la véritable histoire de Brian Boru, roi de l’île dans les années 1000 et capable à la fois d’arranger des mariages stratégiques et de s’attirer les faveurs de l’Église en reconstruisant des monastères pillés. Après avoir hérité d’un certain nombre de cartes via le système de draft, les joueurs préparent ensuite la phase de plis avec l’objectif de réaliser certains types d’actions. Il est bien entendu préférable de contrôler un maximum de villes irlandaises, mais faire la guerre aux vikings et sceller des alliances ne sont pas déconseillés non plus. Un graphisme médiéval de toute beauté, une mécanique bien pensée et une plongée totale dans le passé de l’Île Verte.

3-5 joueurs dès 12 ans

Les fondateurs de Teotihuacan

Teotihuacan est un magnifique site notamment constitué de pyramides, situé au centre du Mexique et bâti à partir de 100 avant Jésus-Christ. C’est exactement à cette période que l’auteur Filip Głowacz propose de replonger pour (re)construire cette cité mythique de Méso-Amérique. Basée sur le principe du placement de tuiles, la partie se déroule en trois ou quatre manches durant lesquelles chaque architecte va chercher à réaliser le meilleur projet de Teotihuacan sur son plateau personnel. Le concept-clé de puissance d’action, dont l’importance dépend du nombre total de pions placés sur la case de cette action, est assez ingénieux et demande une gestion fort stratégique… et un rien sournoise.

1-4 joueurs dès 14 an

Sur le même sujet
Plus d'actualité