Vins d’été: la sélection d’Eric Boschman à boire frais

Cette année, le choix fut difficile. Tant de rosés ravissants, de blancs vifs, frais, nerveux. L’espace manque pour vous en proposer plus, soyez donc certains qu’il ne s’agit que de coups de cœur.

Vins d’été: la sélection d’Eric Boschman à boire frais

C’est l’été. Voilà une courte sélection de vins à boire frais, pas glacés s’il vous plaît. Le froid est le pire ennemi du vin à la belle saison. Je ne sais pas pourquoi mes contemporains s’échinent à bousiller leurs jajas à coups de frigo dès que le thermomètre dépasse la barre des 25°C. Et vas-y que je te plonge les rouges de Loire dans un seau plein à ras bord de glaçons, parce que le bourgueil, Môssieur, ça se boit frais. J’ai des envies de meurtre lorsqu’au restaurant je commande un ­saumur-champigny et que le serveur me le propose de la cave ou du frigo. Ces rouges, au même titre que l’immense majorité de vins de cette couleur, lorsqu’ils passent au frigo, n’expriment plus que l’acidité et les tannins éventuels. Vous me direz que pour accompagner du melon au jambon et des tomates mozza, ce n’est pas une catastrophe. Oui, mais non. Boire mauvais volontairement, c’est perdre son temps et on n’a déjà pas assez d’une vie pour ne boire que ce qui est bon.

Dans les tendances remarquables cette année, outre le manque de vin en 2021 dans un tas de régions, chose que nous ne faisons que découvrir et qui risque de s’accentuer dans les mois à venir, on remarque que les rosés incolores qui ont fait le succès de la Provence depuis deux décennies ­commencent à céder le pas face aux autres productions hexagonales. Étrange phénomène que le rosé, répandu sur toute la planète mais maîtrisé quasi uniquement en France… Un peu comme les brûlages de voitures rituels: le monde entier pra­tique, mais seuls nos voisins excellent.

Cette fois nous avons des vins issus de grandes surfaces, mais aussi de cavistes. Impossible de faire le tour du royaume, mais nous tentons d’être plus ou moins équilibrés, au moins géographiquement. Dernier point, mais pas des moindres: une importante chaîne de grandes surfaces manque à l’appel. Elle n’a pas souhaité participer à ce banc d’essai. Ce n’est donc pas un oubli, ni une volonté d’exclusion, loin s’en faut.

Cheverny – 15/20

Si vous regardez attentivement le ­château représenté sur l’étiquette, il vous paraîtra familier. En effet c’est ici qu’Hergé a inventé Moulinsart. Je suis certain qu’il avait fait escale dans les environs pour la beauté de ses vins. Le temps passe mais pas le caractère floral du sauvignon. Allié au chardonnay, il ­confère une légèreté remarquable à cette cuvée. Délicieux avec une salade de pâtes.

Les Vieilles Serres 2021 – Val de Loire

80 % sauvignon, 20 % chardonnay

7,75 € – Colruyt

Domaine Vico – 16/20

Il faut faire vraiment attention aux vins de Corse. Si, si… La région est en pleine renaissance. Cette cuvée de vermentino ne fait d’ailleurs pas exception, je dirais même que c’est plutôt carrément le bonheur. Son nez typique du cépage est assez complexe et la bouche est très nette. Facile à l’apéritif, avec des ­viandes blanches ou des poissons de bord de mer. Mais aussi à boire avec des copains qui débarquent comme ça à l’improviste.

Vermentinu 2020 – Corse

9,50 € – Colruyt

Château de Vallagon – 15/20

Un joli sauvignon qui claque comme un coup de fouet. Nerveux, vif et tendu. Il sera encore plus beau aux côtés de poissons froids comme de l’escavèche, du saumon en salade ou encore une brochette de veau.

Touraine 2020 – Sauvignon blanc

6,25 € – Spar

Lafazanis Winery – 17/20

Apprenez à prononcer correctement “agiorgitiko”, sinon dites Saint-Georges. Quoi qu’il en soit, cela vous donnera un avant-goût savoureux de vacances. La Grèce est le pays du vin qu’il faut suivre en Europe. Bien entendu, giouvetsi et autres grillades helléniques feront bien l’affaire. Et si vous n’aimez pas l’agneau, un magret grillé sur sa peau fera tout aussi bien l’affaire.

Geometria 2020 – Agiorgitiko Péloponnèse

8,99 € – Spar

Domaine Pujol – 19/20

Le Minervois n’est pas la région la plus réputée pour les blancs et pourtant, celui-ci est la preuve éclatante que le macabeu et la grenache bien travaillés donnent des résultats extraordinaires. C’est plein, ça éclate comme un bouquet de fruits blancs mûrs. Parfait avec une salade de poulet froid.

Sur la pointe des pieds 2021 – Minervois

11,91 € – La Cave des sommeliers

Solidus – 16/20

Riesling du Palatina. On ignore bien trop souvent les vins allemands alors que, à l’image de celui-ci, ils sont frais, nerveux, faciles à boire, réjouissants. À l’apéritif, il sera parfait mais aussi pour accompagner des fromages de ­chèvre relativement jeunes.

Siegrist riesling 2020

14,04 € – La Cave des sommeliers

Domaine Famille Montescaud – 16/20

Excellent rapport prix-plaisir pour ce rosé juteux et plein de fruits. Ça sent le bonbon anglais à plein nez avec des notes poivrées en bouche. Parfait pour la ­saison du bon petit barbecue en famille.

Duché d’Uzès 2021 – Grenache, syrah

6,65 € – Cora

Les vignerons de Berticot – 14/20

J’aime beaucoup cette petite note végétale au nez qui indique que ce merlot a été ramassé à la limite de sa maturité afin de lui garder un maximum de fraîcheur. Voici le compagnon idéal de vos taboulés estivaux ou de vos melon-jambon.

La Grange aux filles 2021 – Côtes de Duras

100 % merlot

7,69 € – Cora

Domaine de Boutinet – 16/20

Dieu que j’aime le clairet, seul rouge créé pour être servi frais. Le merlot donne un vin joyeux, souple, parfait pour accompagner un rôti de bœuf avec une salade ou un fromage à pâte demi-dure.

Bordeaux clairet 2020

Merlot 100 %

12,50 € – Le Vin des femmes

Domaine Vigier – 17/20

Quelle belle surprise que cette syrah ardéchoise pleine de vie. C’est poivré mais aussi ça sent la fraise bien mûre tout en restant bien sec en bouche. Je dis que quelques côtes d’agneau à la fleur de thym lui feraient un joli collier.

Mon rosé 2020

Syrah 100 %

9,30 € – Santé Wines

Bain de minuit – 14/20

Du poivre noir en plein nez et un joli fruit font de cette baignade nocturne une chouette surprise. Il se mariera bien avec des salades de fruits d’été et des falafels.

2021 – Pays d’Oc

100 % grenache

5,69 € – Delhaize

Château La Verrière 2021 – 16/20

Ce sauvignon bordelais représente parfaitement le renouveau de la région. Fini les excès en tout genre: le bois, l’extraction… Place ici au fruit et au floral surtout. Le fromage de chèvre est non seulement de saison mais en plus, à l’instar d’un beau vitello tonnato, il sera mis en valeur par cette jolie bouteille.

Sauvignon 100 %

Bordeaux

7,99 € – Delhaize

Sur le même sujet
Plus d'actualité