Une entreprise d'Elon Musk accusée de maltraitance animale

Avec son entreprise Neuralink, qui prévoit de connecter le cerveau, Elon Musk est sous le feu des critiques pour ses essais sur les animaux.

Elon Musk
© BelgaImage

L'entreprise Neuralink, jeune pousse du milliardaire Elon Musk, est accusée de maltraitance animale. Une enquête fédérale a été ouverte à son encontre, selon l'agence de presse Reuters.

Neuralink est une entreprise technologique qui travaille sur un implant crânien permettant au cerveau de communiquer directement avec un ordinateur par la pensée. Selon le milliardaire, les premiers appareils pourraient être implantés dans des cerveaux humains d'ici six mois, a-t-il annoncé la semaine dernière. Grâce à ces appareils, Neuralink voudrait permettre aux victimes de la sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou d'un accident vasculaire cérébral, par exemple, de communiquer par la pensée. Jusqu'ici, les prototypes de la taille d'une pièce de monnaie, n'ont été implantés que dans le crâne d'animaux.

À lire aussi : Quand "Melon" Musk fait de la haute diplomatie... en 140 signes

Des plaintes émanant des employés

Lors d'essais réalisés sur des singes, les animaux ont ainsi pu "jouer" à des jeux vidéo ou "taper" des mots sur un écran, simplement en suivant des yeux le mouvement du curseur à l'écran.
Cependant, une enquête portant sur d'éventuelles violations du bien-être animal a été ouverte par les inspecteurs du ministère américain de l'Agriculture, d'après l'agence Reuters. Cette enquête fédérale aurait été lancée après le dépôt de plusieurs plaintes émanant des employés de Neuralink.

Sur le même sujet
Plus d'actualité