La chute de la Big Tech en cinq chiffres

Ce secteur pourtant prompt à bomber le torse et à vendre des promesses d’avenir florissant subit un crash jamais vu.

Twitter racheté par Elon Musk
© BelgaImage

130.000

Le nombre d’emplois perdus en 2022, après plusieurs vagues de licenciements successives.

½

Elon Musk a déjà viré plus de la moitié du personnel de son nouveau joujou Twitter. Début novembre, ce sont 3.700 contractuels qui ont reçu un mail leur annonçant leur renvoi.

13%

Du coté de Meta, nouveau nom de Facebook, les effectifs ont été réduit de 13%, soit 11.000 suppressions d’emplois.

10.000

Cette semaine, c’est le géant du commerce en ligne et du streaming Amazon qui a annoncé 10.000 licenciements.

1.200

En août, le réseau social Snapchat virait 1.200 personnes, soit 20% de ses effectifs.

À lire aussi : Twitter : l’offre hallucinante d’Elon Musk à ses employés

Le point final

Ils nous promettaient pourtant le futur. Marc Zuckerberg et son Metaverse devaient nous emmener dans un autre monde, plein de bonheur et de bienveillance. Pour le moment, personne n’y croit et son empire commence à se déliter. Pareil pour Elon Musk, qui allait projeter l’oiseau bleu de Twitter dans les étoiles, mais qui voit son réseau social doucement déserté par les utilisateurs de la première heure. Conséquence de sa gestion chaotique: il n’y plus assez de travailleurs chez Twitter pour modérer les propos haineux de la plateforme. C’était déjà compliqué lorsque l’effectif était au complet, aujourd’hui c’est mission impossible. Musk renforce donc la toxicité de Twitter, déjà dénoncée depuis des années par les internautes. Mais le milliardaire préfère défendre son amour pour la liberté d’expression. Les difficultés du secteur de la tech viennent aussi de l’incroyable surengagement qu’ont connu ses boîtes ces dernières années, et particulièrement depuis le Covid. Un moyen pour les patrons de gonfler artificiellement la bonne santé de leur entreprise, et qui se retourne aujourd’hui contre eux. Enfin, surtout contre leurs salariés.

Sur le même sujet
Plus d'actualité