Facebook a votre numéro de téléphone même si vous ne lui avez pas donné ? Voici comment l’effacer

Facebook, Messenger et Instagram ne se privent pas de siphonner les carnets d’adresses et de récupérer des données sensibles, même celles des personnes qui n’utilisent pas les réseaux sociaux de la maison-mère Meta.

l'application Facebook et Instagram sur un téléphone
© Unsplash

Vous n’avez ni Facebook, ni Messenger, Instagram ou WhatsApp sur votre smartphone ? Peu importe : il y a de fortes chances que Meta, la maison-mère de ces quatre réseaux sociaux et applications en sache pas mal sur vous. À commencer par votre nom, votre numéro de téléphone portable et votre adresse e-mail. Le tout, avec le concours involontaire de vos amis ou de vos contacts.

Lorsqu’un de vos proches s’inscrit sur une application comme Messenger ou Instagram, il lui est demandé de partager son carnet d’adresses, via la fonction d’importation et/ou de synchronisation des contacts, afin de retrouver plus facilement ses amis déjà présents sur l’application. Un coup de pouce apriori innocent, mais qui, s’il est accepté, permet à Meta de récupérer tout le carnet d’adresses du smartphone, et donc, potentiellement, vos données.

Le géant de la Silicon Valley peut ensuite croiser ces informations avec ce qu’il a récolté ailleurs, et dresser un profil publicitaire à valoriser auprès d’annonceurs.

À lire aussi : TikTok : la révélation choc sur vos données personnelles

"Ils vous font maintenant porter la responsabilité de les supprimer"

Une pratique dont Meta, s’il ne s’en cache pas, choisit de justifier au détour d’un paragraphe, perdu au fin fond des fonctionnalités d’aide de Facebook. Il faut en effet cliquer sur la page "aide et assistance" de son compte Facebook, puis sous les onglets "Facebook – mode d’emploi" /"ajout d’amis"/"vous connaissez peut-être" /"Informations destinées aux personnes qui n’utilisent pas Facebook" /"Cliquez ici si vous avez des questions sur vos droits", pour enfin tomber sur l’avertissement du groupe : "Meta Platforms Ireland Limited (…) traite votre nom, votre numéro de mobile et/ou votre adresse e-mail si nous les recevons de la part de nos utilisateur·ices par le biais de la fonctionnalité d’importation de contacts ou de synchronisation de contacts disponible sur Facebook, Messenger ou Instagram (" Importation de contacts "). Nous traitons ces informations même si vous n’êtes pas un·e utilisateur·ice de Facebook, de Messenger ou d’Instagram et/ou si vous n’avez pas de compte chez nous (un·e " non-utilisateur·ice ")(…) " Nous conservons les données à caractère personnel des non-utilisateur·ices aussi longtemps que nécessaire pour fournir la fonctionnalité d’importation de contacts aux utilisateur·ices, et aux fins décrites ci-dessus".

À lire aussi : Vendre ses données personnelles: la fausse bonne idée?

Comme le révèle Insider, Facebook a mis en ligne un outil permettant de vérifier s’il dispose de votre numéro de téléphone et de votre adresse mail et permet, le cas échéant, de demander à ce que ces données ne soient plus utilisées pour générer un profil publicitaire. Ce qui est assez gonflé, puisque comme le soulignait dans Insider Eerke Boiten, expert en cybersécurité, "ils ont collecté des données qu’ils n’auraient pas dû collecter en premier lieu, et vous font maintenant porter la responsabilité de les supprimer".

À lire aussi : Réseaux sociaux : pourquoi les faux comptes sont bien plus dangereux que ce que vous pensez

Quoi qu’il en soit, via ce lien, vous pouvez vérifier si un numéro de mobile, de téléphone fixe ou d’adresse e-mail a été encodé par Meta. Il vous faut alors encoder un code de confirmation, reçu par sms, par appel téléphonique ou par mail, pour prouver que vous êtes bien le propriétaire du numéro de téléphone ou de l’adresse e-mail renseigné. Si Meta vous indique qu’un utilisateur a chargé cette donnée via son carnet d’adresses, cliquez alors sur Confirmer que " (…)nous devons supprimer cette adresse e-email de notre base de données de carnets d’adresse. Nous la bloquerons également pour qu’elle ne puisse plus être importée". Reste à espérer que ce soit bel et bien le cas…

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité