Comment Youtube s’enrichit grâce au harcèlement et à la misogynie

Des chaines Youtube diffusent du contenu haineux, misogyne et harcelant et gagnent de l'argent grâce à cela, tandis que Youtube ne les modère pas ou très peu.

Haine et harcèlement sur Youtube
Pas assez de modération du contenu sur Youtube. (@Belga Image)

Depuis son lancement, Youtube n’a cessé de croître, surpassant ses différents concurrents comme Dailymotion, Vimeo ou d’autres aujourd’hui disparus. Son importance est telle qu’elle est désormais incontournable pour les vidéastes en herbe ou professionnels, les sites Internet ou la communication des entreprises, qu’elles publient clips, bandes annonces, publicités ou autre contenu promotionnel.

Pour faire des bénéfices, Youtube insère de courtes publicités avant, pendant et/ou après les vidéos publiées sur sa plateforme. Une façon de gagner de l’argent en offrant aussi une source de revenus à ceux qui publient du contenu populaire. Les vidéastes les plus plébiscités peuvent même en vivre.

Ce système n’a forcément pas que des avantages. Certains petits malins abusent de cette mécanique, en diffusant du contenu discutable voir répréhensible, mais qui attire les clics et donc fait grimper leurs revenus. Pendant ce temps, la plateforme vidéo de Google, censée modérer les vidéos disponibles et faire respecter son règlement, ferme les yeux puisqu’elle touche une partie des profits.

C’est en tout cas ce qu’affirme Christopher Bouzy, patron de Bot Sentinel, une plateforme de recherche et d’analyses sur Internet, spécialisée dans les intelligences artificielles et le harcèlement.

Dans une interview à Rolling Stone, il prend deux exemples très connus : Meghan Markle et Amber Heard.

Avalanche de haine

Selon cet expert, des dizaines de chaines Youtube publient régulièrement des vidéos ayant l’une de ces deux célébrités pour sujet et contenant racisme, misogynie ou diverses formes de haine et de harcèlement. Pourtant, toutes deux ont déjà exprimé publiquement l’effet que pouvaient avoir ces formes de harcèlement sur leur santé mentale.

Bot Sentinel a pu relever cinq chaines Youtube qui ne postent que du contenu haineux sur Meghan Markle et qui gagneraient, à elles cinq, 42.000$ par mois de la part de Youtube, qui en profiterait donc également. "C’est Youtube qu’il faut blâmer", explique Christopher Bouzy. "Beaucoup de ces gens ne feraient pas cela si Youtube ne les récompensait pas. Et soyons clairs, c’est exactement ce qui se passe. Quand vous permettez à des gens de monétiser ce type de contenus et que vous êtes la société qui les paie, au final, vous facilitez le harcèlement".

Du côté de Youtube, on affirme faire respecter les règles de manière impartiale et on encourage les utilisateurs à signaler les vidéos problématiques. Mais d’après le règlement, les insultes centrées des personnes, célèbres ou identifiables, sont interdites.

Pourtant, ces chaines centrées sur Meghan Markle ou Amber Heard publient régulièrement ce type des vidéos haineuses sans problème. Notamment grâce à des titres et images miniatures trompeuses, qui ne reflètent pas la vraie nature du contenu.

Le rapport de Bot Sentinel cite 29 chaines Youtube qui gagnent de l’argent grâce à des vidéos insultantes contre Meghan Markle. 22 autres chaines ont posté, à elles seules, 30.000 vidéos négatives sur l’épouse du prince Harry, ce qui correspond à 80% des vidéos anti-Markle de la plateforme. 94% du contenu de ces chaines contient des propos diffamatoires. Et pire, les trois chaines qui publient le plus ont mentionné le nom de Meghan Markle au moins 15.000 fois dans plusieurs vidéos vues un total de 76 millions de fois.

Menaces en direct

Les exemples de cette absence de modération sont aussi flagrants quand le sujet est l’actrice Amber Heard. Un vidéaste a publié à lui seul 128 vidéos sur l’actrice, avec des commentaires blessant ou insultant sur son physique, ses témoignages au procès. Son nom y est mentionné plus de 6.000 fois. Un autre Youtubeur a même déclaré lors d’une diffusion en direct qu’elle mériterait "d’être étranglée à mort" ou que Harry et Meghan "devraient être abattus".

Christopher Bouzy a signalé ces vidéos à plusieurs reprises à Youtube et Google, mais rien n’a changé. Ce n’est que quand Rolling Stone a tenté d’obtenir une réaction que Youtube les a désactivées…

"Je pense qu’une plateforme aussi importante que YouTube et ses milliards de vues a une responsabilité", dit Bouzy. "Nous ne sommes plus en 1999. Nous ne sommes plus aux premiers jours d’Internet. Beaucoup de gens s’informent sur ces plateformes. Et qu’il s’agisse de YouTube, de Twitter ou de Facebook, ils ont maintenant la responsabilité de protéger leurs utilisateurs de ces informations toxiques qui sont diffusées. Et s’ils ne sont pas prêts à le faire, nous avons besoin d’une législation pour les y obliger."

Sur le même sujet
Plus d'actualité