Jeux vidéo: comment choisir son PC de gamer

Ordinateur dédié au jeu vidéo, le PC de gamer implique des choix importants lors de son achat. Des critères qui permettront de faire évoluer la machine au rythme des nouvelles technologies. Nos conseils.

pc de gamer
La panoplie du parfait gamer passe avant tout par de bons conseils. © Adobe Stock

Et pourquoi pas une console? Sur le papier, une console et un PC de gamer ont le même but: permettre de jouer à des jeux vidéo. Les points communs s’arrêtent là. Alors qu’une console de jeu ne nécessite aucune bidouille pour fonctionner (ce qui signifie que le matériel n’évoluera pas au fil du temps, à moins d’acheter une console plus puissante), un PC de gamer offre une multitude d’options qui, combinées, détermineront les performances du jeu. Carte gra­phique, processeur, stockage ou mémoire vive, tout est personnalisable afin d’obtenir la configuration idéale. Un PC étant évolutif par nature, chaque composante pourra être remplacée individuellement, ce qui évite de se ruiner pour garder sa machine à jour.

Portable ou fixe?

Faut-il craquer pour un ordinateur fixe (avec tour et écran) ou pour un laptop (moins évolutif) mais transportable partout? Selon votre utilisation (nomade ou pas), une option s’imposera naturellement. Sachez qu’une tour sera facilement configu­rable, même pour un débutant. Techniquement, les portables nécessitent plus d’attention, notamment du côté de l’écran qui devra être suffisamment grand et de bonne qualité pour résister sur la durée.

Les critères essentiels

Le processeur. Il devra être suffisamment puissant pour faire tourner vos jeux. Deux marques ­dominent le marché – Intel et sa série Core (dont le Core i9, la déclinaison haut de gamme) et AMD avec sa série Ryzen. Vient ensuite la carte graphique. Plus elle est puissante, plus elle sera versatile et permettra de profiter de jeux toujours plus beaux, de la réalité virtuelle et des dernières tendances visuelles, comme le Ray Tracing, technologie qui simule la lumière de manière très réaliste. Malheureusement, l’univers des PC de gamer n’est pas épargné par la pénurie de semi-conducteurs qui frappe actuellement le monde de l’informatique et ralentit la production des PlayStation 5, de Xbox Series X et des iPhone. Du côté des cartes graphiques, même son de cloche… Les problèmes d’approvisionnement sont nombreux et il sera difficile de mettre la main sur la carte graphique de vos rêves à un prix abordable, sans passer par des revendeurs peu scrupuleux.

Quant à la RAM – la mémoire vive de votre machine dont la tâche est de traiter les informations présentes sur votre stockage -, optez pour 16 Go au minimum, afin d’être confortable. Plus vous augmentez la RAM, plus votre machine sera performante. Enfin, du côté du stockage, tournez-vous vers un disque SSD. Le disque dur classique a fait son temps et n’offre pas les mêmes performances qu’un SSD. Ceux-ci accélèrent la vitesse d’exécution de votre système d’exploitation et de vos jeux. Ils sont plus chers, mais leur fiabilité et leur rapidité font la différence. À noter: la technologie évolue vite et les joueurs professionnels se dirigent vers des SSD NVMe qu’on trouve dans les nouvelles con­soles (PS5, Xbox Series X) et qui ont l’avantage d’éliminer complètement les temps de chargement.

Les périphériques

Si vous choisissez un PC fixe, vous devrez sélectionner des périphériques – écran, clavier, souris (ou manette), enceintes (ou casque). Pour un confort de jeu optimal, privilégiez un écran de 24 pouces au minimum. Pour la résolution, elle dépend de votre carte graphique. Un écran 4K avec une carte limitée à 1080p n’aura aucun intérêt, et inversement. Autre point à prendre en compte: le taux de rafraîchissement de la dalle – plus le nombre de hertz est élevé, plus vous obtiendrez d’images par seconde à l’écran. Cela aura un impact sur la fluidité du jeu et de son action. Du 120 Hz au minimum est la norme, mais si votre budget le permet, vous pouvez craquer pour des écrans grimpant jusqu’à 180 Hz.

Si vous jouez à la souris, celle-ci devra être réactive, ergonomique, et surtout paramétrable – ce qui ­permettra de configurer les touches comme vous le souhaitez. À noter: malgré les avancées technolo­giques, le sans-fil reste moins réactif qu’une souris filaire. Pour ménager votre poignet, mieux vaut vous tourner vers une souris légère. Quant au clavier, il doit être rétroéclairé pour jouer dans le noir. Deux types de claviers dominent le marché: les claviers mécaniques, tout en précision et en réactivité et les claviers à membranes, plus silencieux, moins performants, notamment quand plusieurs touches sont pressées en même temps.

Et le prix?

Chaque machine étant configurable à l’envi, il est difficile d’indiquer le prix d’un PC de gamer. À titre indicatif, un PC d’entrée de gamme peut coûter 800 euros (sans les périphériques) ou jusqu’à 2.000 euros pour du haut de gamme. Auxquels s’ajoutent +/- 200 euros pour l’écran, 100 euros pour le clavier et 50 euros pour la souris. Pour un PC portable, comptez 2.150 euros pour une machine puissante comme le récent Asus ROG Strix G15, ou aux alentours de 1.000 euros pour un portable d’entrée de gamme, comme en propose Lenovo.

Sur le même sujet
Plus d'actualité