Sonnettes connectées: ce qu’il faut savoir

La sonnette connectée modernise l'interphone. Avant de foncer sur le premier appareil venu, voici quelques spécificités à prendre en compte.

Sonnettes connectées: ce qu’il faut savoir
@ Adobestock

Difficile de le nier, la pandémie a profondément modifié nos habitudes de consommation. Les ­chiffres d’Amazon et autres géants de l’e-commerce le prouvent: on n’a jamais autant commandé de colis. Dans le paysage, la sonnette connectée est l’alliée idéale pour ceux qui ne possèdent pas d’interphone ou souhaitent passer à un système plus moderne. Connectée en WiFi, offrant un flux audio et vidéo sur votre smartphone, et capable de détecter la présence de personnes ou d’un colis, la sonnette connectée représente tout ce que l’Internet of Things (IoT, ou l’Internet des objets en français) a de mieux à offrir.

L’alimentation

Premier point important à considérer. Il existe deux types de sonnettes. Les modèles filaires, qui viendront s’alimenter en électricité et seront reliés à un carillon, et les modèles sur batterie. Chaque version a ses avantages et ses inconvénients. Le modèle filaire n’a pas besoin d’être rechargé, mais son installation est plus complexe – surtout si vous ne possédez pas de sonnette. Il faut alors installer un carillon (et donc faire passer des fils à travers votre façade), ou se contenter de recevoir les notifications sur votre smartphone. Le modèle sur ­batterie est plus simple à installer (quelques vis et le tour est joué), mais nécessitera d’être rechargé plusieurs fois dans l’année. Selon les constructeurs, une sonnette sur batterie possède une autonomie de trois, six ou douze mois. Les modèles sur batterie peuvent aussi se connecter à un carillon, via un boîtier sans fil fourni par le constructeur.

La résolution

Une sonnette connectée est, dans la majorité des cas, équipée d’une caméra. Ce qui implique de s’intéresser à la résolution du capteur pour ne pas avoir une image médiocre. On évitera donc les modèles limités à une résolution de 720p. Les modèles Full HD, c’est-à-dire offrant du 1080p, se sont démocratisés. Certains modèles proposent de la 4K, ce qui n’est pas toujours nécessaire ni pratique selon la qualité de votre connexion Internet (partager une véritable image 4K étant plus lourd que partager une image Full HD). Mais comme souvent dans ces cas-là, YouTube est votre allié, et vous permettra de juger de la qualité d’un capteur en jetant un œil aux nombreux tests vidéo. Pensez à privilégier un capteur grand-angle, pour un champ de vision élargi. Visez au minimum une lentille de 160 degrés, ce qui vous permettra de voir vos invités de plain-pied ou détecter plus facilement la présence de colis.

Les options essentielles

Des options vous seront plus ou moins utiles selon la configuration de votre habitation. Une maison qui donne directement sur la rue n’aura pas les mêmes besoins qu’une maison disposant d’une allée ou d’un jardin devant l’entrée. Voilà pourquoi ces options seront à envisager au cas par cas.

La détection de mouvement

Comme une caméra de surveillance, une sonnette connectée peut détecter les mouvements devant votre porte. Certaines sonnettes peuvent reconnaître les personnes se présentant chez vous et vous alerter. Selon les modèles, il est possible de délimiter une zone à analyser en permanence, afin de ­restreindre les notifications, ou de couper tout simplement les alertes.

La vision nocturne

La plupart des sonnettes sont équipées de lumières infrarouges permettant de voir la nuit. Cela peut s’avérer utile si votre rue est sombre. Pour les ­personnes dont la porte donne directement sur la rue, un lampadaire proche peut parfois faire l’affaire. Mais l’infrarouge aura la particularité de rendre les visages reconnaissables.

Le son bidirectionnel

Tout comme un interphone, une sonnette ­connectée dotée d’un micro et d’un haut-parleur permet de communiquer avec l’extérieur. La ­qualité du micro a son importance. Il en va de même pour le haut-parleur situé sur la sonnette extérieure. Si l’option peut permettre de prononcer un simple “J’arrive”, elle est aussi fort pratique lorsque vous n’êtes pas chez vous. Vous pouvez ainsi indiquer votre absence via votre smartphone.

La compatibilité

Pensez à votre système d’exploitation, ce qui offrira une compatibilité maximale entre votre sonnette et votre smartphone. Certains modèles sont réservés à iOS, mais la plupart fonctionnent sur iPhone et sur des appareils Android, en natif (c’est-à-dire pris en charge par l’OS, comme l’écosystème HomeKit d’Apple) ou via une application dédiée. La multiplication des appareils est un plus. Une sonnette qui affiche le retour vidéo sur smartphone, mais également sur tablette, sur votre téléviseur ou sur votre montre connectée pourra vous faciliter la vie.

Les poids lourds du marché

On vous conseille de jeter un œil à ce que propose Arlo (et notamment sa Video Doorbell); Netatmo ou encore Philips et sa WelcomeEye Link. Et si vous n’êtes pas allergique à ces deux géants, Google et Amazon ont également de belles propositions en catalogue avec, respectivement, la gamme Nest et Ring Video.

Sur le même sujet
Plus d'actualité