Pour faire des sushis, un thon rouge a été vendu aux enchères à un prix exceptionnel

Comme chaque année, une vente aux enchères permet de voir où en est le marché du poisson frais. Il reprend des couleurs en ce début 2023.

©Belgaimage

Un thon rouge de 212 kilos a trouvé preneur pour 36 millions de yens (257.000 euros) lors d'une traditionnelle vente aux enchères du Nouvel An jeudi à Tokyo, un prix près de deux fois plus élevé qu'en 2022.

Une vente exceptionnelle, mais pas record

Le prestigieux restaurateur de sushis Onodera Group et le grossiste japonais Yamayuki ont raflé la mise, comme lors de l'édition de l'an dernier. Le montant en forte hausse sur un an reflète une amélioration de la tendance du marché, après trois années de chute des prix à cause de la pandémie, qui a particulièrement pesé sur le secteur nippon de la restauration.

Lire aussi : Des sushis à la cigale, l’invention d’un chef de Washington

Mais le record absolu de cette vente aux enchères de thons, atteint en 2019 avant la pandémie (333 millions de yens, soit 2,7 millions d'euros à l'époque), est encore très loin. L'autoproclamé "roi du thon" Kiyoshi Kimura a longtemps régné sur cet événement symbolique et offrant au vainqueur une forte publicité, et c'est ce restaurateur qui avait déboursé le prix record en 2019. Mais ces dernières années, M. Kimura s'est montré moins dépensier, invoquant la pandémie.

Sur le même sujet
Plus d'actualité