Découvrez le classement des meilleures cuisines du monde (qui ne plaira pas aux Français)

Une encyclopédie en ligne a établi un classement mondial de la gastronomie qui va faire des heureux mais être aussi indéniablement remis en cause.

des burgers pour illustrer le classement des meilleures cuisines du monde
© Unsplash

Vous pensez que hiérarchiser les gastronomies de tous les pays, c'est mission impossible tant ce serait subjectif? Pourtant, c'est ce que vient de faire TasteAtlas. Cette encyclopédie des saveurs et des plats traditionnels s'est mis en tête de lancer un grand sondage afin d'établir un classement des «meilleures cuisines», ainsi qu'un autre sur les «meilleurs plats» du monde. Des listes qui ont de quoi surprendre au vu des résultats. La gastronomie française, qui figure pourtant au patrimoine de l'UNESCO, est par exemple particulièrement mal représentée, sans égard pour son raffinement et sa réputation. À l'inverse, la malbouffe est parfois mise à l'honneur. La preuve de l'intérêt mondial pour le fastfood.

Les USA... devant la France!

Dans le trio de tête des meilleures cuisines du monde, pas trop de surprise. La Méditerranée s'accapare tout le podium avec; bien évidemment, l'ultrapopulaire Italie devant. Suivent la Grèce et l'Espagne, puis des nations non-européennes (Japon, Inde, Mexique). La grosse surprise, c'est la place des États-Unis, classés 8e malgré leur mauvaise réputation, entre la Turquie (7e) et... la France (9e). La preuve que pour les sondés, l'envie d'un bon hamburger est plus forte que de se faire un bœuf bourguignon. Le Pérou, fer de lance de la gastronomie sud-américaine, ferme le top 10. La cuisine chinoise, pourtant elle aussi très prisée, rate de peu d'entrer dans le club des dix (11e), tout comme le Brésil et le Portugal (11e et 12e).

On sera moins étonné que les frites belges ratent le coche, mais remarquons quand même que la Belgique arrive à se classer 31e. Une performance pas si mauvaise quand on sait que près de 100 pays figurent dans la liste. On serait même presque gêné quand on voit que des cuisines réputées plus saines n'arrivent qu'après, comme celle libanaise (40e). La gastronomie taïwanaise, pourtant jumelle de celle chinoise, n'arrive qu'en 45e position. Et que dire de la cuisine chypriote, qui figure pourtant parmi le célèbre régime méditerranéen primé par l'UNESCO, qui n'arrive qu'en 74e position? Mais le pire, ce sont les Norvégiens qui finissent derniers malgré leur saumon internationalement connu. On peut être aussi choqué de voir le Maroc finir avant-dernier, malgré toutes ses spécialités diffusées par la diaspora.

Le karē japonais grand gagnant

Arrive ensuite le classement des 100 meilleurs plats au monde. Surprise: ici, l'Italie a plus de difficultés. Son meilleur plat rate d'ailleurs de peu le top 10. Il s'agit de la très classique pizza margherita (11e). Devant elle, on trouve dans le top 3 le karē (curry) japonais, le picanha brésilien (une pièce finement découpée de rumsteck), et les très peu connues Amêijoas (palourdes) à Bulhão Pato venues du Portugal. La Chine suit avec ses Tangbao (petits pains farcis) et ses Guotie (raviolis grillés).


Encore une fois, la France a de quoi être déçue. La sentence est même encore plus dure puisqu'elle n'apparaît qu'une fois dans tout le top 100, à la 32e place. Et non, on n'y trouve pas de quiche lorraine, de ratatouille ou de fondue mais... un simple steak au poivre. À nouveau, certains plats peu diététiques arrivent à bien mieux se classer, comme deux déclinaisons du kebab turc (9e et 14e). Ne cherchez pas la Belgique, elle n'est pas présente dans ce top 100 où règnent en maîtres l'Italie (avec 15 plats classés), le Japon (présent 12 fois), la Grèce (9 fois), la Chine (8 fois) et le Pérou (6 fois). Ces cinq pays s'accaparent ensemble la moitié des places.

À lire: Sondage: voici les pires «crimes» contre la cuisine italienne selon les Italiens

À n'en pas douter, ces classements vont faire jaser. Tout aussi critiquable qu'un sondage d'Elon Musk, celui de TasteAtlas représente surtout les goûts peut-être plus spécifiques de sa communauté. Reste qu'en l'état cela permet de découvrir toute une série de plats pas forcément connus. Outre son top 100, le site a répertorié plus de 10.000 aliments et boissons et continue son travail encyclopédique.

Sur le même sujet
Plus d'actualité