Châtaignes et marrons, quelles sont les différences ?

Entre châtaignes et marrons, il n’est pas toujours évident de les distinguer. Pourtant, l’un est toxique. Voici nos astuces pour ne pas commettre d’erreurs et savoir reconnaitre les fameux fruits à bogues en un seul coup d'œil.

marrons et châtaignes
© Unsplash

L’automne est définitivement installé dans nos régions. Les arbres se parent de rouge et d’or, les feuilles tombent et annoncent, comme chaque année l’arrivée des tant attendus marrons et châtaignes. Mais qu’est-ce qui les différencie ?

Nos sentiers en sont remplis. Sous le tapis de feuilles mordorées qui s’épaissit à vue d’œil, de véritables petits trésors se cachent : les marrons et châtaignes. Contenus dans leurs fameuses bogues, ces fruits d’automne ravissent nos papilles mais prenez garde à ne pas les confondre…

Car si on parle de crème de marrons, de marrons glacés ou encore de dinde aux marrons lors des fêtes, il s’agit en réalité de châtaignes. Et non pas de marrons. Pour une raison relativement simple : ce dernier est toxique ! Si les deux fruits sont souvent associés et mélangés dans le langage courant, il est important de ne pas les confondre !

Selon une étude de l’Anses (Agence nationale -française- de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail sur les confusions des plantes enregistrées par les centres antipoison de 2012 à 2018, " les confusions de marrons avec des châtaignes représentaient 11% des confusions, toutes saisons confondues ".

Pas touche aux marrons

S’ils ressemblent donc fortement aux châtaignes, les marrons sont donc à éviter en raison de leurs toxicités. L’Anses nous informent qu’ ils " peuvent entraîner des troubles digestifs tels que des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements, ou des irritations de la gorge ". En cas d’ingestion, l’agence recommande de " conserver les restes de repas ou une photographie de la récolte pour faciliter l’identification " et d’appeler un centre antipoison, ou de contacter son médecin.

Alors pour éviter tout problème, comment reconnaitre à coup sûr marrons et châtaignes ? Rien de plus simple ; suivez les astuces suivantes !

Les arbres sont différents

En effet, si les marrons sont les fruits des marronniers, les chataignes sont ceux des châtaigniers. Assez logique jusqu’ici. Mais il se fait que pour un œil novice, ces deux arbres pourraient de loin, être confondus également.

Si leurs feuillages respectifs sont quelque peu différents, c’est surtout en termes de position que l’on peut plus aisément les reconnaitre. Le marronnier s’est peu à peu imposé dans l’espace urbain. Il trône dans nos parcs, rues, abords d’écoles. Il est plus urbain que le châtaignier qui lui est planté en abord de foret, foisonne dans les bois et dans les vergers également.

L’attention est au détail

Pour la suite, les principales différences entre châtaignes et marrons tiennent plus du détail. Mais une fois connu, ces trois différences principales devraient vous permette de retomber sur vos pattes à coup sûr.

  • L’une des principales différences entre les deux fruits se tient déjà dans leurs intérieurs. Là où le marron ne contient dans sa bogue qu’un seul fruit, celle de la châtaigne en contient plusieurs, chacun séparés les uns des autres !
  • En termes de forme aussi, il y a quelques petites différences. Le marron est relativement rond, alors que la châtaigne, elle, est plus aplatie.
  • Et puis les bogues de l’un et de l’autre ne sont pas du tout similaires. Celle des marrons est couverte de petits pics, assez court et espacés sur sa surface. La bogue de la châtaigne, elle, est pourvue de très nombreux longs piquants, lui donnant l’apparence d’un petit oursin.

Maintenant que les différences ont été clairement établies, il ne vous reste plus qu’à partir à la chasse aux châtaignes. Alors à vos bottes, panier et ciré imperméable, ces petites douceurs n’attendent pas et sont récoltables jusqu’à la mi-novembre !

Sur le même sujet
Plus d'actualité