Bruxelles in the Dark, l’action de l’Horeca contre la flambée des prix de l’énergie

Ce n’est un secret pour personne, les prix de l’énergie ont explosé. De nombreux belges font face à des factures astronomiques. Et sans surprise, le secteur de l’Horeca est une nouvelle fois frappé de plein fouet.

restaurant éclairé uniquement à la bougie
Du 29 septembre au 2 octobre, l’Horeca bruxellois lance l’action Bruxelles in the Dark © Adobe Stock

Ces dernières années ont loin d’avoir été tendres avec le secteur de l’Horeca en Belgique. Certains parlent même d’années noires. Depuis les attentats de Bruxelles en 2016, le secteur passe véritablement de Charybde en Scylla et tire aujourd’hui sur la sonnette d’alarme.

Après une pandémie mondiale et sa gestion parfois incohérente selon le secteur qui a usé de toutes ses ressources pour continuer de fonctionner malgré tout, dans le respect des mesures variant de semaine en semaine. Après une inflation galopante qui a réduit considérablement ses marges. Après une pénurie de personnel et la difficulté de maintenir le rythme, la crise des prix de l’énergie semble être la goutte de trop qui fait déborder un vase déjà sacrément plein.

Un week-end d’événements à la bougie

Pour attirer l’attention des consommateurs belges, le secteur de l’Horeca à Bruxelles se mobilise. Du 29 septembre au 1eroctobre, de nombreux lieux participeront à l’évènement " Bruxelles in The Dark ", parmi ceux qui ont répondu présent, on retrouve les restaurants Otap, le Bain des Dammes, le bistrot le Dillens ou encore le Petit Mercato.

Le concept ? Des soirées sans gaz, ni électricité. C’est donc éclairé à la bougie et sans pompes automatiques que les établissements bruxellois comptent protester contre les prix de l’énergie exorbitants qui inquiètent énormément d’acteurs du secteur.

Pour le restaurant Liesse, à l’initiative du mouvement, " on a envie que tout le monde parle un peu plus des politiques écologistes et sociales sur la table. C’est dans notre intérêt d’en parler " peut-on lire sur leur compte Instagram.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Liesse (@liesse.bxl)

Mais hors de question de se démonter ! Les mots d’ordre sont Banquet, bougies, fût manuel et chaleur humaine. Et tout le week-end prochain, les établissement participants à l’événement se passeront le flambeau pour un programme qui démontre une nouvelle fois la résilience d’un secteur qui n’est pas prêt de lâcher le morceau.

Sur le même sujet
Plus d'actualité