Voici les meilleurs restos du monde (dont certains sont belges)

Le nouveau classement des meilleurs restos du monde a été publié. La première place n'est pas belge mais le plat pays revient plusieurs fois dans la liste.

Geranium
Geranium

En 2022, le célèbre classement "50 Best Restaurants" fête ses 20 ans d’existence et il vient d’offrir son nouveau millésime. Ses 1.080 experts indépendants (chefs, journalistes, etc.) ont ainsi dévoilé le résultat de leurs délibérations. Bilan: la première place est danoise. Il s’agit de Geranium, un resto copenhagois, qui détrône une autre adresse de la même ville, Noma, qui a quant à elle complètement disparu de la liste. Le nouveau lauréat a tiré son épingle du jeu en explorant dans sa carte "la tension entre l’urbain et le naturel" (avec un menu "Summer Universe" servi pour la modique somme d’environ 430€). La Belgique rate le podium mais reste malgré tout représentée plusieurs fois.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rasmus Kofoed (@rkgeranium)

Quand la Belgique se distingue

Dans ce top 50, on retrouve au total deux Belges. Le premier d’entre eux se classe à la 23e position: The Jane, à Anvers, où le chef Nick Bril a pris la relève de Sergio Herman. Installée dans une ancienne église où un lustre géant et moderne surplombe les tables, cette adresse qui était 66e l’année passée garde le secret sur le détail des plats servis. Le site précise juste que le menu dégustation (235€ par personne) se compose principalement de poissons et de crustacés, avec un ou deux plats de viande suivis de deux desserts, le tout représentant une expérience d’environ quatre heures.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par The Jane Antwerp (@thejaneantwerp)

À la 27e place, on trouve le Hof Van Cleve, à Kruisem (entre Gand et Courtrai). Dirigé par Peter Goossens, il propose une cuisine du terroir belge croisée avec des ingrédients internationaux. Les frites accompagnent ainsi le très prisé wagyu et le cabillaud de la mer du Nord est revisité à la mode bouillabaisse. Les menus (sans vins) sont vendus à 390-410€.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Hof van Cleve (@hofvancleve)

Enfin, dans le top 100, on retrouve aussi à la 93e place le Hertog Jan at Botanic Sanctuary, encore à Anvers, chapeauté par le duo Gert De Mangeleer et Joachim Boudens.

Les Européens, rois de la gastronomie

Sur le podium, après Geranium, les experts ont primé le Central à Lima, puis le Disfrutar à Barcelone. À noter que Lima est une ville qui revient souvent dans le classement (trois fois dans le top 50, tout comme Copenhague). L’Espagne est également extrêmement bien représentée (six fois, autant que l’Italie), avec l’exemple notable à Madrid de Diverxo (4e). Paris est classée trois fois entre la 22e et 31e place avec Septime, Le Clarence, et Arpège. Ensemble, les Européens trustent 29 des 50 premières places.

Le classement possède également une déclinaison plus personnelle pour récompenser les chefs pris individuellement. Ici, c’est la Colombienne Leonor Espinosa qui repart avec le titre mondial. Son resto, le Leo à Bogota, est 48e dans le classement général. Conformément à ce qui a été convenu en mars, suite à la guerre en Ukraine, les experts n’ont donné aucune place aux restaurants russes. Leur cérémonie devait d’ailleurs se tenir à Moscou à la base, avant d’être relocalisée à Londres.

Une "Liste" alternative

Pour établir ce palmarès, chaque expert vote pour 10 adresses, dont au moins trois hors de leur région. Ils viennent de 27 régions du monde possédant chacune 40 électeurs. Des précautions insuffisantes pour une partie des critiques gastronomiques qui reprochent un système trop opaque. Il existe ainsi un classement concurrent, La Liste, censé être plus fiable. Au sommet de son podium qui domine pas moins de 1.000 restaurants, c’est le Guy Savoy de Paris qui a décroché la palme, suivi par Le Bernardin à New York et La Vague d’Or-Le Cheval Blanc à Saint-Tropez.

Un résultat qui couvre d’or la gastronomie française. Ici, le Geranium ne se classe "que" 74e et est même dépassé par deux Belges: le Zilte (21e), encore et toujours à Anvers, et le Hof Van Cleve (26e). The Jane, tout comme le Central et le Disfrutar, n’arrivent qu’à peu près au milieu de la liste.

Sur le même sujet
Plus d'actualité