Vins: la sélection d’Eric Boschman pour les beaux jours

Durant les foires aux vins d’été, le rosé est à l’honneur, mais pas seulement. Ouvrez-vous à de nouvelles saveurs.

vin au soleil
© Unsplash

Avec le retour des beaux jours, pour célébrer le début du ­commencement de la fin de cette fichue pandémie qui nous a coûté deux ans de vie et avant que nous ne soyons tous vitrifiés, voici le moment venu de recommencer à imaginer des BBQ entre amis, des rires dans les jardins, des enfants qui courent et des petits bonheurs à boire. Du rosé, surtout. Mais pas que. En parlant de rosé, savez-vous qu’en Belgique sa période de consommation est différente entre le nord et le sud du pays? En Wallonie les achats commencent en avril pour se terminer vers octobre alors qu’au Nord c’est nettement plus circonscrit à la période estivale. Cela n’a rien à voir avec le climat ni avec une manière différente de travailler, c’est simplement une autre approche des beaux jours. D’ici là, voici de quoi vous faire quelques idées et vous préparer. N’oubliez pas la crème à bronzer, c’est important et plus efficace que les pilules d’iode contre les coups de soleil.

17/20 – Chasing Waves 2021

Wine of Australia. 6,99 € Colruyt

Une cuvée élaborée à 100 % par les acheteurs “maison”, une première dans notre joli royaume. Et vous savez quoi? C’est une belle réussite, c’est bon, juteux, joyeux. Le genre de vin à boire avec une bande d’amis qui rient beaucoup. Vous voyez ce que je veux dire?

16/20 – Vendanges d’Anastasie 2021

Vin de Pays d’Oc. 6,79 € Spar

Grenache et syrah pour cette cuvée de la cave des Collines du Bourdic, en Pays d’Oc. Voilà une bouteille qui sent bon les prémices de vacances ensoleillées. C’est bien droit en bouche, avec une jolie fraîcheur sur la fin. Au nez, ça explose dans les fruits rouges, on s’amuse bien dès le départ.

17/20 – Corde à tongs

5,49 € Okay

J’ai pour principe de ne pas me fier à l’étiquette, mais celle-ci m’a bien fait rire. Faire sécher des tongs, c’est une découverte pour moi. J’imagine la version bruxelloise de la bouteille: Fil à slaches, et j’ai le sourire. Comme quand je déguste ce vin. L’assemblage de ­­­gre­nache, cinsault et carignan me donne des envies d’aubergines grillées, de relents de monoï, de vent qui souffle fort, j’ai envie de filer dans l’Aude directement.

15/20 – Gio 2020

Vin de Pays d’Oc. 5,99 € Okay

Dans les gammes des foires, qu’elles soient estivales ou automnales, il faut des classiques. Des vins bien construits, sans surprise, équilibrés, élégants même et qui plairont à un maximum de gens. C’est le cas de cette cuvée signée Gérard Bertrand. C’est bon, facile à boire et on ouvrira vite la seconde.

16/20 – Il Casato 2020

Pinot grigio delle Venezie D.O. 7,99 € Carrefour

Surprenant rosé, issu d’un cépage que par réflexe on penserait blanc. C’est un peu vite oublier que le pinot grigio est un cépage gris, c’est-à-dire qu’il a une peau trop peu colorante pour en faire du rouge, mais il est utilisable tant en blanc qu’en rosé. Un joli nez de fruits rouges, subtil, avec une note poivrée. En bouche, c’est rond, frais, léger. Un rosé qui fera plaisir dès les premières terrasses.

15/20 – Blanc Mariner 2021

Penedès. 5,79 € Colruyt

J’ai un faible pour ce cépage unique typique du Penedès qu’est le xarel-lo, il apporte des notes de biscuit et fleurs séchées à l’assemblage. Le ­chardonnay amène de la fraîcheur et une colonne vertébrale qui le fait durer longtemps. Pour accompagner des salades de crustacés, des poissons froids, des gambas à la plancha, c’est yalla.

18/20 – 1612 Grand Viognier 2021 

IGP Gard. 9,89 € Cora

Bon, là, on est sur du beau sérieux. C’est toute l’élégance du viognier, avec sa petite pointe d’amertume en fin de bouche, quelques notes de lychee, un peu de lys, c’est complexe comme peuvent l’être les beaux viogniers. Pour ne pas le gâcher, ne le servez pas n’importe comment, genre tout glacé. Avec des crustacés grillés, ce sera juste le bonheur.

16/20 – Domaines Schlumberger 2019

Riesling Alsace. 9,99 € Delhaize

Le riesling aux beaux jours, ca change un peu de l’accompagnement habituel de la choucroute. Oui, je sais, certains aiment la choucroute les jours de pluie, mais nous sommes d’accord, ça n’a pas le même goût. Le riesling dans le cas présent est vif, tranchant même, avec une jolie rondeur en ­bouche. Parfait à l’apéro pour accompagner des huîtres au bassin d’Arcachon, par exemple.

16/20 – Karas Ararat Valley 2019

Kangun/chardonnay/viognier. 12,99 € Delhaize

Je ne pouvais pas passer à côté de cette nouvelle bouteille dans l’assortiment. D’une part à cause de son origine, ensuite pour son style. C’est tranchant et fruité à la fois. Pour cette bouteille originaire des contreforts du mont Ararat, c’est-à-dire là où Noé aurait échoué son arche il y a vachement longtemps, c’est un coup gagnant. Pour l’apéritif, pour clouer le bec de beau-papa, pour raconter de belles histoires, bref, c’est un peu plus que du vin.

18/20 – L’Oratge D.O. Terra Alta 2021

Grenache noir/syrah. 6,99 € Carrefour

Gros coup de cœur pour ce vin juteux, tout simple, plein d’épices à la belle fraîcheur. Pour accompagner une belle pièce de bœuf grillée, on n’a pas trouvé mieux encore cette année.

16/20 – Aliado 2019 

Alentejo. 5,95 € Spar

L’aragonez c’est un autre nom pour le tempranillo, cépage endémique des deux côtés de la frontière entre le Portugal et l’Espagne. Il est ici assemblé avec le trincadeira et une touche de syrah dans une cuvée bien équilibrée, fraîche et élégante. Je suis fan de cette région du Portugal située au sud de Lisbonne. Pour accompagner des viandes grillées, une belle salade de tomates, ce sera juste ce qu’il faut.

18/20 – Régnié Récolte 2019

Domaine Martin. 8,99 € Delhaize

Le beaujolais comme je l’aime. Du fruit rouge acidulé, un côté paille coupée et une touche de poivre pour compléter, c’est le gamay dans toute son acception. Avec du saucisson, un jambon persillé, de la baguette, en pique- nique même, c’est juste parfait!

17/20 – Les Cazals Fitou 2019

Carignan/grenache/syrah. 9,59 € Cora

J’aime les notes de garrigue à la limite d’une certaine rusticité de cette bouteille. C’est le Sud un peu brut de décoffrage tel que je le rêve parfois. C’est civilisé, n’ayez crainte, on est dans le bon, mais le bon un peu brute épaisse quand même. Pour un magret de canard, c’est tout indiqué.

Sur le même sujet
Plus d'actualité