Le bon petit plan d’Eric Boschman: Maxan

Voici l’histoire d’un petit moment de bonheur qui oublie de se prendre au sérieux.

Le bon petit plan d’Eric Boschman: Maxan

En son temps, il fut demandé à un jeune homme bien d’aider un ami à promouvoir un emplacement commercial essoré par la pandémie. Cet endroit existe depuis des décennies et a connu quelques vicissitudes. Il a fallu du temps pour trouver la bonne position, qu’il occupe aujourd’hui. C’est que le quartier n’est pas des plus évidents. Non pas qu’il soit violent ou malfamé, mais chez ces gens-là, monsieur, on ne sort pas. Du moins à côté de la porte. Le gastro doit être lointain et adoubé.

Quand ce jeune homme se retrouve dans la place, il s’assied sur la terrasse. Il faisait beau ce jour-là, il est foudroyé. Ni une ni deux, avec un ami, ils se lancent à la conquête de l’endroit et c’est une excellente idée. Maxime et Anthony ont rendu la vie aux salles, même s’ils ont ouvert leurs portes en septembre 2020. Le style est unique. On y trouve la trilogie de fromages en croquettes et le foie gras des entrées, entre l’aile de raie à la grenobloise et le filet pur de cerf sauce grand veneur; un restaurant, en fait, tout simplement. Pas conceptuel, juste agréable. Vivant, souriant, chaleureux. La carte des vins fait plaisir et est abordable. Détail, mais qui me rend heureux, pas de nugget ou de pizza pour les enfants. “Les enfants mangent comme nous, on adapte les plats pour qu’ils mangent de tout.” C’est bien, c’est intelligent et ­respectueux du palais des plus jeunes!

MAXAN, rue du Try Bara 33, 1380 Lasne. 02/850.13.19.

Sur le même sujet
Plus d'actualité