Le bon petit plan d’Éric Boschman: un peï comme un building

Travailler en salle, c’est bien plus que porter des assiettes.

Le bon petit plan d’Éric Boschman: un peï comme un building

Andy De Brouwer de Halle a décroché une médaille d’argent au championnat d’Europe des maîtres d’hôtel à Lyon. Le maître d’hôtel, c’est un acteur et un technicien. Acteur car le client vient au restaurant comme au spectacle. Il veut rire, sourire, être pris en main et se sentir chez lui avec un truc en plus. Technicien, car la culture du maître d’hôtel lui sert à répondre à tout ou presque, mais aussi à poser des actes particuliers. Or, nous aimons tous assister à une découpe ou même bêtement au flambage d’une crêpe. Andy a dû passer trois épreuves. Une autour du café en cocktail bon pour la santé, une seconde autour d’une préparation en salle de filet d’omble chevalier, choucroute et cire d’abeille chaude. La troisième et dernière épreuve consistait à sélectionner et servir un vin en accord avec le plat. Un truc chronométré bien entendu, en public pour ajouter un peu de fun…

L’homme est de la cinquième génération à la tête des Éleveurs, une belle table de la banlieue bruxelloise. Il aurait pu laisser les choses aller leur chemin et se ­casser la gueule dans les toiles d’araignée du passé. Il a choisi une tout autre voie, remodelant le restaurant sans jamais le dénaturer. On va chez lui pour lui, pour l’esprit qu’il insuffle, pour l’énergie qu’il porte, pour les vins qu’il propose. On va au restaurant chez lui, pour un moment hors du temps, pour un ­instant qui fait du bien.

LES ÉLEVEURS, Suikerkaai 1/A, 1500 Halle. 02/361.13.40

Sur le même sujet
Plus d'actualité