Nos marchés de Noël favoris en Belgique et ailleurs

La saison des marchés de Noël est ouverte. Chez nous ou à nos frontières, on s’y attarde entre les sapins, les chalets et le vin chaud.

plaisirs d'hiver marché de Noêl à bruxelles
© Éric Danhier

Venu en camion de Raeren dans les cantons de l’Est, il a débarqué un petit matin de novembre sur la Grand-Place de Bruxelles sous le regard ému des lève-tôt. Depuis lors, ce magnifique conifère de 40 ans, orné de boules couleur champagne, est la star de selfies. “Sans lui, à Bruxelles, Noël ne serait pas vraiment Noël”, dit une habitante du quartier. Mais Noël ne serait pas Noël non plus dans la capitale sans les Plaisirs d’hiver et le marché qui animent le centre-ville.

Fête aux racines chrétiennes, Noël est devenu au fil du temps une fête familiale, humaine, rassemblant les gens qui s’aiment et se glissent mutuellement sous le sapin de petits ou grands cadeaux dans un grand froissement de papiers colorés. D’où l’existence de ces marchés de Noël, à l’origine de tradition surtout germanique, où l’on peut dénicher un peu de ce bonheur à offrir. Sur les étals des chalets, implantés sur les boulevards et les places du centre de Bruxelles, on peut acheter bibelots, artisanat de belle qualité ou pas, breloques, bijoux, pulls d’hiver colorés, bonnets de père Noël, et bien plus en sirotant du vin chaud ou en s’offrant quelques bulles festives. D’où, aussi, au fil du temps, l’apparition sur ces marchés de Noël d’activités foraines, sportives et culinaires. De véritables “Plaisirs d’hiver” comme, à Bruxelles, du patinage sur de la glace artificiellement produite. Activités très énergivores mais désormais compensées, en tout ou en partie. Dans une même logique éco-friendly, un effort est aussi consenti pour que gobelets et fourchettes écocompatibles participent au même engagement citoyen concernant les déchets. Le marché de Noël de Bruxelles 2022, c’est aussi plus de 200 chalets de bois, des manèges, des crêpes, des ­gaufres, des frites, de la musique, la grande roue, des activités culturelles et toujours de la convivialité et du bonheur familial ou entre potes. La preuve: Plaisirs d’hiver arrive en tête du classement des “meilleurs marchés de Noël du monde” établi par le site de voyages Bigseventravel.

À lire aussi : Comment les sapins de Noël affectent votre santé mentale

Cette ambiance bon enfant, on la retrouve un peu partout dans le pays, notamment à Liège où le ­Village de Noël serait le plus ancien marché de Belgique. Ses 200 chalets se déploient au cœur même de la Cité ardente, sur la place du Marché, autour de la grande roue, en passant par la piste de luge sur la Dalle Saint-Lambert. L’atmosphère est joyeusement bruyante. L’occasion aussi d’y déguster une spécialité locale, le célèbre lacquemant, une fine et délicieuse gaufrette nappée de sirop de sucre candi parfumé à la fleur d’oranger.

En Flandre, à Bruges, à Gand, à Hasselt, Noël a aussi ses marchés. Celui d’Anvers s’étend de la Groenplaats au Grote Markt. Patinoire, musique live, minigolf, grande roue avec vue sur de Schelde (l’Escaut), tout donne l’envie de faire en toute convivialité ses achats de Noël dans cette très trendy et dynamique cité portuaire. Y déguster une spécialité sucrée locale, les “smoutebollen” ou croustillons saupoudrés de sucre impalpable. Et ça se mange avec les doigts!

Chez nos voisins

Envie de voir comment se fête Noël près de nos frontières? À Cologne, on s’immerge dans une tout autre ambiance. L’Allemagne serait d’ailleurs le lieu de naissance des marchés de Noël. Celui de la célèbre cathédrale gothique, le Kölner Dom de Cologne, est l’un des plus réputés du pays, à 130 km de Liège et 200 km de Bruxelles. Pour apprécier un Noël alsacien, c’est à Strasbourg, ville rhénane française et siège du Parlement européen qu’il faut se rendre. On s’y promène entre illuminations, chalets en bois (300), dégustations de bredele, vin chaud et autres délices d’Alsace sur fond de chants de Noël. Incontournable, la place Kléber dans le centre historique avec son grand sapin (de 30 mètres de haut). Créé en 1570, célébrissime, ce marché de Noël est considéré aujourd’hui comme un des plus beaux d’Europe, voire du monde.

Dans les Hauts-de-France, Lille vit aussi la course aux cadeaux et une gastronomie aux effluves de chocolat, de gaufres, de frites et de tartiflettes. Tout se passe autour de la place Rihour où s’est installé le village de Noël et ses chalets. On y trouve de la déco, du cuir, des écharpes, des bougies, des foulards, tout ce qui fera plaisir à Tonton ou à Mamie ou au voisin qui rend parfois service. Inratable aussi, la grande roue et ses 36 nacelles qui cul­minent à 50 mètres, pas loin du sapin géant. Quant au père Noël, il revient chaque année dans son chalet au sein du ­Village de Noël. On se prend en photo avec lui et l’on repart avec une jolie pochette.

Sur le même sujet
Plus d'actualité