Un week-end à Anvers: que faire et que voir?

La deuxième ville du pays garde le sens de l’hospitalité des Flandres. Anvers est à la fois branchée et riche en culture.

Anvers
@ Adobe

Anvers, ce n’est donc pas que l’excursion scolaire au zoo, Plopsaland et la maison Rubens (même si cette dernière reste une halte plus que conseillée). Anvers est une ville riche, hyper-dynamique et inventive lorsqu’il s’agit de développer sa culture et séduire les touristes. Attention à l’agenda: le lundi la plupart des musées sont fermés. Profitez-en pour consacrer la journée aux nombreuses visites et balades organisées par la ville (ou pour visiter les quartiers commerçants, en vous rappelant que certains bars, restos ou boutiques emboîtent le pas aux musées et risquent aussi d’être “gesloten”). Le Pass sanitaire est indispensable pour y entrer et la réservation en ligne, souvent obligatoire. L’info est importante… car question musées, la ville a des ressources.

Une ville piétonne et cyclable

Oubliez la voiture. D’abord parce que partir en train vous permet d’arriver en beauté, en découvrant Anvers Central, l’une des plus belles gares du monde (et la plus belle du pays, ex aequo avec les Guillemins). Son mélange début du XXe d’architecture néobaroque en pierre, de verrières à la parisienne et de modernité (il y a plusieurs étages de quais!) en met plein la vue dès les premiers pas dans la ville. La surprenante devise nationale “L’union fait la force”, en français, qui la chapeaute, rappelle aussi qu’on y est les bienvenus. Ensuite parce que Anvers, ville flamande, est forcément favorable à la mobilité douce. On y roule à vélo, beaucoup, sur les pistes cyclables systématiques. Le centre historique et le Meir sont largement piétonniers. L’office du tourisme a d’ailleurs développé de nombreuses promenades thématiques pour découvrir les quartiers, les lieux incontournables, le street-art, la place du port, le baroque… On peut en télécharger les cartes sur antwerpmuseumapp.com. Cette application gratuite renseigne aussi les principaux musées, leurs œuvres. L’office du tourisme développe également de nombreuses visites guidées (en français) avec des habitants passionnés ravis de partager leurs connaissances et bonnes adresses. La section “Antwerp by bike” propose même des parcours guidés à vélo. Pour les sportifs, au départ de la Grote Markt, la ville a créé l’Architectuurroute. Une boucle de 37 km à vélo, qui permet de découvrir la demeure de Panamarenko, l’unique maison Le Corbusier de Belgique, Deurne, le quartier moderniste… Une version plus soft, de 16 km, traverse le très trendy Groen Kwartier. Les piétons et amateurs de deux-roues ne manqueront absolument pas le tunnel Sainte-Anne. Cette voie de 572 m de long créée en 1933 traverse l’Escaut par en dessous, à 31 m de profondeur (on ne fait pas de ponts pour ne pas entraver le passage des bateaux). On adore le décor Art déco, les carrelages, la lumière digne d’un clip et les escalators en bois. Le tunnel permet de rejoindre la rive gauche, vers la plage artificielle Sint-Anneke très prisée en été. L’hiver, ce quartier regorge de cafés, restos, terrasses.

Anvers

© Unsplash

Sint-Jansvliet

On reste sous terre, avec la visite du réseau de canaux souterrains (Ruien) naturels et artificiels, qui date du Moyen Âge et alimentait la ville et le port intérieur en eau, avant d’être remplacé par les égouts. Il a été redécouvert et peut désormais se visiter, en compagnie d’un guide et tablette à la main. Réouverture à partir du 29 janvier. Pour l’instant la visite en bateau n’est pas possible, mais on annonce un retour au printemps-été. Suikerrui 21. www.ruien.be

Le bon plan

Pour simplifier les déplacements et réduire les coûts, on vous conseille d’acquérir en ligne une Antwerp City Card. Valable, au choix, 24, 48 ou 72 heures, elle vous donne à la fois accès aux transports en commun De Lijn, mais aussi vous ouvre l’accès gratuit aux 16 grands musées et 3 églises, ainsi que des réductions dans une série de lieux et attractions. Notez que le dernier mercredi du mois, certains musées sont accessibles gratuitement, même sans carte!

Les prix: 29 € pour 24 h, 40 € pour 48 h, 48 € pour 72 h (mais les entrées aux musées sont assez chères, l’investissement en vaut la peine). À réserver sur www.visitantwerpen.be.

A voir absolument

. Le Zurenborg. Le plus beau quartier d’Anvers, avec ses incroyables façades Art nouveau, néoclassiques, néobaroques, qui abritaient les très riches familles anversoises au XIXe-début du XXe siècle. La Cogels Osylei s’impose. Sans faute.
. Les madones. À l’angle des rues dans le centre historique.
. Les Rubens. Dans la cathédrale gothique Notre-Dame.
. Le Vlaeykensgang. Ruelle médiévale qui relie la Pelgrimstraat, Oude Koornmarkt et Hoogstraat, avec ses antiquaires et galeries d’art…
. Le béguinage. Lieu de sérénité dans le quartier étudiant.
. La fresque de Brecht Evens. À Oever, avec ses 210 m2, elle fait partie du parcours BD de la ville.
. Park Spoor Noord. L’ancienne gare de tri reconvertie en parc, avec ses aires de jeux, de skateboard, ses bars éphémères et ses barbecues publics.

Sur le même sujet
Plus d'actualité