Tout ce qu’il faut savoir sur les foires aux vins

Ça y est, les tire-bouchons vont chauffer, les pupilles se dilater et les papilles s’exacerber. Revoilà venu le temps des foires aux vins. Vous vous posez des questions? Notre spécialiste, le sommelier belge Éric Boschman, y répond !

©Belga Images

Voilà le moment de toutes les envies, juste tempérées par les possibilités économiques des uns et des autres. Les vins du monde entier sont là à portée de main, du grand cru bordelais au negroamaro sicilien, tout le monde est à la fête.

De quand datent les foires aux vins?

Le phénomène débute le 4 novembre 1973 en Bretagne, à Landerneau, là où se situe le tout premier magasin E. Leclerc. Paul-François Bordais veut changer l’image des supermarchés où l’on ne trouve que des vins de table. Il faut savoir qu’en France la courbe de consommation des vins d’appellation ne dépassera celle des vins de table qu’à la fin des années 70, début des années 80.

Où en sommes-nous plus de 45 ans plus tard? 

Les foires aux vins sont des phénomènes extrêmement importants pour les grandes surfaces, les cavistes suivent le mouvement et même les (rares) vendeurs sur Internet s’y sont mis. Depuis l’explosion des prix des très grandes marques bordelaises entre autres dans la fin des années 90 et le début des années 2000, il n’est plus question de proposer du Mouton Rothschild ou du Lafite comme c’était le cas dix ans plus tôt comme produit d’appel. Il n’empêche que c’est toujours la course à l’étiquette qui claque pour faire scintiller ce moment un peu plus fort que la concurrence.

Fait-on réellement de bonnes affaires dans les foires aux vins?

Oui, à condition de ne pas se laisser emporter par la folie du moment. L’ambiance, l’émulation dans un groupe de copains histoire de montrer que l’on fait pipi un peu plus loin que les autres sont contreproductives. Autre conseil, si vos moyens vous le permettent, achetez les vins les plus chers des foires. C’est là-dessus que les enseignes tablent pour attirer le chaland et, souvent, leurs marges sont extrêmement faibles, voire parfois nulles. Enfin, pour faire de bonnes affaires, achetez des vins pour les boire, pas pour spéculer.

Le vin des foires aux vins est-il un genre de solde ou existe-t-il des cuvées de moins bonne qualité spécialement mises en bouteilles pour les foires?

Il est temps de tordre définitivement le cou à ce bruit idiot. Non! Définitivement non! Les vins des foires aux vins ne sont pas des soldes où l’on refile des rossignols à bas prix sous le manteau à des acheteurs un peu cons. Dans le vin, contrairement aux vêtements, par exemple, toutes les informations sur l’origine des produits est indiquée clairement sur l’étiquette. Si ce n’est pas le cas, en quelques clics, vous pouvez trouver de quoi vous rendre heureux. Le vin est le même qu’au domaine.

Les tendances 2019

Après le green friendly des dernières éditions, nous voici au pink friendly, parce que les femmes aussi font du vin très bon. Et comme c’est tendance, l’idéal se situe au croisement des deux tendances. Le vin se fait de plus en plus mobile, Delhaize propose carrément des poches, l’intérieur des BIB mais sans le carton, histoire de proposer une autre manière de consommer.

Consommons local. Le zéro kilomètre est important, plus encore que les méthodes culturales. Alors on trouve de plus en plus de vin belge dans nos enseignes. La capsule à visser gagne un peu de terrain, les mentalités se sont adaptées. Les bouchons synthétiques ont leurs défenseurs, mais le liège fait mieux que résister pour les produits de qualité. Les vins sans sulfites stagnent, il faut savoir que le sulfite est remplacé par un autre agent inhibant la fermentation et que c’est parfois bof dans les linéaires. Quant aux vins “nature”, ils sont pratiquement absents des rayons à cause de leur instabilité dans des conditions telles que celles rencontrées dans les magasins.

Découvrez la sélection de vins d’Éric Boschman issus des différentes foires du pays dans la version papier de notre magazine. Pour plus d’infos qui piquent, rendez-vous en librairie à partir de ce mercredi ou dès maintenant sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

Sur le même sujet
Plus d'actualité