Corvée de nettoyage: les 6 produits qui changent une vie

Nos maisons sont remplies de produits de nettoyage ou de soin tous plus colorés, parfumés et... chimiques les uns que les autres. Chers, ils ne sont même pas toujours efficaces. On fait le ménage.

ouverture

Faire le choix des produits exclusivement naturels, pourquoi pas? Pas de plastique à jeter, rien qui ne soit difficilement biodégradable, un budget et une santé en équilibre et, surtout, une efficacité à toute épreuve. Le tout sur base de six produits indispensables qui permettent de tout gérer dans la maison. Une réalité bien pratique, authentique, saine et peu coûteuse. Le vinaigre est votre allié au quotidien. En association avec le citron et le bicarbonate, il est à considérer comme le roi de la maison.

Ce sont de loin les meilleurs compagnons écolos de l’homme civilisé. Trois autres produits font miracle dans la maison: le sel, le miel et l’argile. En les utilisant, vous pourrez faire l’économie d’un très grand nombre de produits du commerce contenant des substances de synthèse. Il est utilisé depuis la nuit des temps. Les premières traces d’utilisation du bicarbonate de soude se trouvent déjà dans l’Antiquité. C’est à la fin du XVIIIe que Nicolas Leblanc, chimiste français, a mis au point une formule pour obtenir la transformation du sel en sodium. Suite à cette découverte, le chimiste belge Ernest Solvay met au point un procédé encore plus simple, économique et écologique de fabrication du bicarbonate au niveau industriel.

De l’ammoniac est utilisé dans le processus, mais comme il est recyclé, le système ne produit aucun déchet toxique. À ce jour, 70 % de la production mondiale de bicarbonate de soude se fait selon le procédé Solvay, à partir du sel et du calcaire. Il s’utilise pour la santé, la beauté, pour désodoriser, pour nettoyer (pâte avec 3 parts de bicarbonate pour 1 part d’eau), pour faire briller les objets, désinfecter, pour les animaux de compagnie, faire la cuisine (en remplacement de la levure), pour nettoyer les jouets, les matelas, le lave-vaisselle (100 g de bicarbonate par lavage à vide), la poubelle, la cafetière, les taques de cuisson sans les griffer, les brosses à cheveux, redonner leur transparence aux boîtes de conservation, éliminer l’odeur des cendriers ou encore comme pesticide pour le jardin.

Son pouvoir légèrement abrasif permet de venir à bout d’une grande quantité de taches, de saleté et d’incrustation. Inodore, le bicarbonate est un sel alcalin qui se dissout facilement dans l’eau. Il agit comme un tampon, car il est capable de réguler un pH trop acide. C’est pour cette raison qu’il est utile pour soulager les brûlures d’estomac, faciliter la digestion et pour l’hygiène buccale. En usage externe, il adoucit l’eau et prévient la formation de calcaire dans les appareils ménagers et les sanitaires. Cette fine poudre blanche n’est pas polluante et est biodégradable. Inoffensive, elle peut être mise en contact des adultes, enfants, animaux et plantes. Et le bicarbonate n’a pas de péremption, il ne perd aucune propriété dans le temps. La découverte du vinaigre a fort probablement eu lieu par hasard, tout simplement en observant ce qu’il se passait en laissant un produit (vin, fruits) au contact de l’air pendant un certain temps.

Rapidement, les hommes se sont aperçus que le vinaigre avait de nombreuses propriétés thérapeutiques car il permettait de soigner certaines maladies et donnait du tonus. Au Moyen Âge, le vinaigre devient célèbre grâce à une préparation avec laquelle on se frottait la peau pour se prémunir de la contamination de la peste. Il paraît que quatre voleurs buvaient et se frottaient la peau au vinaigre pour se protéger lorsqu’ils pillaient les maisons et les morts. La réputation du “vinaigre des quatre voleurs” a traversé les siècles. La recette prévoit de faire tremper plusieurs épices et plantes séchées (l’absinthe, la sauge, la lavande, la menthe, le romarin, la cannelle, les clous de girofle, la muscade, l’ail et le camphre) dans du vinaigre pendant deux à trois semaines.

Le liquide est ensuite filtré et mis en bouteilles, prêt à être utilisé. Le vinaigre désinfecte toute la maison, fait briller les vitres, nettoie en profondeur le carrelage, il élimine le calcaire, il débouche les canalisations, fixe les couleurs sur les tissus, assouplit le textile, fait briller les objets en argent, nettoie comme aucun autre les ustensiles tachés par le thé et les biberons, éloigne les insectes, etc. Sur le plan santé, il lutte contre les infections à titre préventif, vitalise, rend la peau et les cheveux doux et souples lorsqu’il est mélangé à de l’eau, il soulage les états inflammatoires présents dans les articulations, fait baisser la tension artérielle et favorise l’absorption du calcaire. Le vinaigre est connu en tant que remède de grand-mère pour amener au sommeil et calmer la nervosité. Le soir, buvez un verre d’eau dans lequel vous aurez dilué l’équivalent d’une cuillère à soupe de vinaigre de cidre et un peu de miel.

Pour ceux qui n’aiment pas l’odeur piquante du vinaigre blanc, il est possible de le parfumer en ajoutant quelques gouttes d’huile essentielle de lavande, de citron, voire d’eucalyptus citronné. Outre les vinaigres connus comme les vinaigres de vins rouge et blanc, le vinaigre de cidre, le balsamique, d’alcool et de Xérès, il existe des vinaigres plus confidentiels comme le vinaigre de sucre, utilisé à La Réunion et aux Antilles, le vinaigre de bière, assez doux, utilisé en Grande-Bretagne, ou encore le vinaigre de sève, d’érable ou de céréales. Tous les aliments contenant du sucre peuvent servir à la confection du vinaigre. Le citron est connu, cultivé, mangé et utilisé depuis la nuit des temps. Il est originaire du Cachemire, entre l’Inde et le Pakistan. C’est donc de l’Asie du Sud-Est que le citron commence à voyager et à se faire connaître dans le monde entier. Aujourd’hui, le jus qu’on obtient en le pressant s’utilise dans la cuisine, pour la beauté et le nettoyage de la maison. Ceci dit, c’est dans le zeste que se trouvent les huiles essentielles du citron qui servent à des fins thérapeutiques. L’huile est un bon tonifiant, anti-inflammatoire, un fluidifiant sanguin, un dépuratif ainsi qu’un stimulant hépatique. Elle peut être utilisée par voie digestive, cutanée (diluez-la dans un peu d’huile végétale car elle peut brûler et est photosensible) ou olfactive.

@Adobe

Un géant du ménage aux pieds d’argile

Dans la maison, pour nettoyer tout en agissant contre les germes, ajoutez quelques gouttes d’huile essentielle de citron à votre vinaigre avant de le verser sur du bicarbonate pur pour faire mousser et attaquer la saleté en profondeur ou incorporez de l’huile directement à votre pâte de bicarbonate (bicarbonate + eau). Vous pourrez ainsi tout nettoyer dans la cuisine, réfrigérateur, plan de travail, sol et carrelage, évier, ainsi que dans toutes les pièces de la maison. Pour la santé, le citron sous forme de jus n’est pas à négliger. Grâce aux nutriments qu’il contient, le citron est un bon anti-infectieux et antiseptique. Il combat la prolifération des microbes. Il est le compagnon idéal en cas de maladies hivernales. Le citron est également une source importante d’antioxydants, indispensables pour lutter contre la prolifération des radicaux libres qui entravent la jeunesse. L’argile naît dans la terre et dans la roche. Elle existe sous forme solide, en morceaux ou en poudre et se décline en cinq couleurs: vert, blanc, rose, jaune et rouge. La couleur et les caractéristiques de l’argile dépendent du lieu de récolte et des minéraux qui la composent. Hippocrate, père de la médecine moderne, la préconisait pour purifier le corps. L’argile traverse les siècles et devient l’un des ingrédients privilégiés des naturopathes, qui en vantent les bienfaits et les vertus en usage externe et interne. L’argile la plus utilisée est la verte, elle contient une grande quantité de minéraux très variés: silice, fer, calcium, cuivre, potassium, manganèse, magnésium, etc. Elle est nettoyante et purifiante. L’argile s’utilise principalement par voie externe, sous forme de cataplasmes. Mélangez-la avec de l’eau dans un récipient jusqu’à l’obtention d’une pâte facile à étaler. Pensez à éviter les matériaux en plastique et en métal qui interfèrent avec la richesse de l’argile. Placez la pâte en couche de 2 centimètres sur la zone que vous souhaitez traiter. L’argile capte les toxines du corps et les élimine, elle favorise la  cicatrisation et a des propriétés astringentes et rééquilibrantes sur la peau. Rien ne vous empêche de troquer l’eau contre une tisane, un hydrolat voire une huile végétale. Vous pouvez également boire l’argile. L’eau d’argile ou “lait d’argile” s’obtient en laissant reposer une cuiller à café d’argile dans un verre d’eau. Le lendemain, on ne boit que la partie claire de l’eau qui reste en surface et on jette le reste. Certains mélangent les deux phases et consomment l’argile diluée telle quelle, cette deuxième solution est plus puissante pour reminéraliser le corps. Côté maison, l’argile est le meilleur actif pour éliminer les taches de graisse. Sur un tissu, saupoudrez et laissez agir une heure avant de frotter. Pour vos plantes d’intérieur, l’argile est la panacée. Placez une couche d’argile concassée dans le bac ou le cache-pot de la plante. Lors de l’arrosage, versez un peu d’eau sur l’argile, elle gardera l’humidité et donnera de la fraîcheur supplémentaire au végétal.  Autre produit intéressant, le miel est complètement naturel, riche en nutriments, a un fort pouvoir antibactérien, cicatrisant et régulateur du sommeil. L’idéal est de le consommer à jeun et de le laisser fondre doucement sous la langue. Il combat les maux du froid, la toux, le rhume, l’enrouement, la constipation, les plaies et les écorchures. Pensez à diversifier les miels: l’acacia comme expectorant léger, l’eucalyptus comme antiseptique des voies respiratoires, l’oranger relaxant, la lavande antiseptique, le miel de montagne énergétique et riche en minéraux, le miel de romarin dépuratif et antiseptique, de sapin contre les affections bronchiques, le tilleul calmant et le thym antiseptique et tonifiant.

@Adobe

Ne manquez pas de sel

Dernier produit phare à conserver précieusement chez soi, le sel est un indispensable au quotidien. Malgré ses indéniables qualités, le sel a mauvaise presse auprès du grand public. Il est évident que nous en consommons trop car il est présent dans les produits industriels. Néanmoins, à dose respectée (2 g par jour), un sel marin non raffiné (gris) est très riche en minéraux et en oligoéléments et participe notamment au relâchement des muscles après un effort physique, soulage les piqûres d’insectes, les aphtes et la fatigue. Côté maison, il absorbe les tâches de vin rouge, décape l’intérieur de théières, rattrape les fonds de casserole brûlés ou l’argenterie. Il aide à conserver les fleurs en bouquet (ajoutez un peu de sel dans l’eau du vase), prévient la formation de glace et économise les bougies (frottez la mèche avec du sel fin ou mettez quelques grains de gros sel à la base de la mèche avant d’allumer la bougie pour en ralentir la combustion).

LES 6 PRODUITS MIRACLES, SAINS, EFFICACES ET PAS CHERS, Alessandra Moro Buronzo, Jouvence, 192 p.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité