Faites vos jus vous-même, c’est bien mieux

Les extracteurs de jus sont les ustensiles emblématiques des tendances santé, de la traditionnelle raw food au plus récent juicing. Gadget encombrant ou véritable must?

ouverture

Vous avez déjà une centrifugeuse? Pas grave. La technologie, le rendu et le confort d’utilisation d’un extracteur divergent du tout au tout. D’abord, la méthode de traitement de l’aliment est différente et a un impact direct sur la quantité de choses possibles à réaliser. L’extracteur de jus opère une séparation et ponctionne le jus des aliments grâce à la rotation lente de vis qui exercent une pression à froid. Il est donc possible d’obtenir du jus de végétaux qui ne sont pas aqueux, tels des herbes, de l’ail, de la salade, etc. De quoi faire des cures de jus verts, du juicing maison, des soupes froides minute, des vinaigrettes riches en saveurs, des marinades sans matières grasses, etc.

Deuxièmement, les végétaux ne gardent tous leurs bienfaits qu’avec l’extracteur. Il ne conserve pas les fibres? Notez que la tendance à vouloir nous faire manger des fibres, évidemment nécessaires dans une certaine quantité, est révolue. Les fibres alourdissent la digestion et ralentissent donc la phase de détoxination, qui se traduit par une perte du processus d’élimination. Pensez portefeuille également. À titre de comparaison, l’extracteur de jus récupère entre 10 et 30 % de plus de jus qu’une centrifugeuse.

Enfin, l’extracteur vous permet de préserver les qualités nutritionnelles de votre jus (par exemple, réalisé le matin pour faire une journée détox ou une monodiète) jusqu’à 12 heures, voire 24 heures pour les modèles qui présentent des aimants ioniseurs. De toutes les couleurs Si vous vous lancez dans l’aventure de l’extracteur, reste à savoir si vous préférez un modèle horizontal – qui fera également des purées, des sorbets, des pâtes – ou un modèle vertical qui prend moins de place sur le plan de travail et répond à ce pour quoi il est construit à la base, extraire la sève de tout végétal (c’est tout et c’est déjà très bien).

Les marques qui ont pignon sur rue aujourd’hui (outre le Jazz Max qui était le premier extracteur haut de gamme et qui reste un excellent modèle) sont l’Angel 5500 ou 8500 (très cher), l’Omega 8226, l’Omega Sana 707, le Solostar 4, le Fintijuice, la marque BioChef (coup de coeur), modèle Synergy ou Quantum, le Green Star Elite 5000, le Tribest Greenstar 1000, le Kuvings B9400, l’extracteur lent de Panasonic (un des moins chers et très correct), le Petra FG 20.07, le Fruitpresso Moreno, le Tribest Solostar 3, le H. Koenig HSX16 (le moins cher, valable) ou encore les extracteurs Carbel. Vos critères de sélection sont le budget que vous souhaitez mettre (le prix influe sur la durée de vie), une vitesse de rotation lente pour ne pas dénaturer ou chauffer les végétaux, la facilité de montage et de nettoyage et le nombre d’accessoires fournis.

Buvez du bleu et du mauve – figue, datte, mangoustan, raisin, prune, aubergine, oignon rouge, asperge violette, chou rouge, myrtille, mûre, etc. – pour ralentir le vieillissement. Les composés phénoliques de ces végétaux ralentissent le vieillissement des cellules et préviennent certains cancers. Buvez du rouge – fraise, framboise, cerise, pomme, grenade, rhubarbe, cranberry, tomate, radis, betterave, poivron rouge, chicorée rouge (laitue), etc. – pour lutter contre les infections. Merci le lycopène et les anthocyanes. Buvez du jaune et de l’orange – citron, pamplemousse, ananas, banane, pêche, kiwi gold, panais, courgette jaune, poivron jaune, haricot beurre, papaye, orange, patate douce, potiron, etc. – pour booster votre immunité. Vitamines A et C en tête. Buvez du vert – citron vert, kiwi, raisin, pomme, poire, coing, brocoli, cresson, chou de Bruxelles, courgette, poivron vert, asperge verte, laitue, haricot, etc. – pour la santé des yeux grâce à la lutéine que ces végétaux contiennent. Buvez du blanc – litchi, noix de coco, chou-fleur, céleri-rave, fenouil, asperge, navet, poireau, oignon, ail, échalote, chicon, champignon de Paris, etc. – pour le coeur. Les polyphénols et composés sulfurés de ces végétaux préviennent les maladies cardiaques.

@D.R.

Jus hydratant aux tomates, pastèque et myrtilles

Pour 2 personnes – Préparation: 5 min. 3 tomates I 1 tranches de pastèque I 100 g de myrtille I 5 feuilles de menthe.
Coupez les tomates et la pastèque en morceaux. Passez à l’extracteur avec les myrtilles en alternant avec les feuilles de menthe. Dégustez bien frais.

Sur le même sujet
Plus d'actualité