Faites vos vins de fruit en suivant les conseils de Candice Kother

Demain c'est la rentrée, impossible d'y échapper. Alors pour prolonger les plaisirs des longues soirées d'été, faites vos vins de fruits, vous les dégusterez en partagant vos souvenirs de vacances. Suivez la guide.

ouverture

Le vin standard est à base de raisins, mais tous les fruits peuvent entrer dans sa composition: fruits rouges, exotiques, prunes, pêches et abricots, figues, etc. Quelle que soit la texture originelle du fruit, le transformer en un liquide joyeusement alcoolisé est possible. Autrefois, l’habitude était de confectionner soi-même ses apéritifs et ses pousse-café. Les recettes se passaient de génération en génération, s’améliorant ou restant fidèles à la tradition. Ces vins sont tour à tour légers, à servir en vins de dessert, ou plus corsés, avant ou après le repas, voire en trou normand qui change. Pour vous lancer dans l’aventure, vous avez deux options. La première consiste à passer par une étape de fermentation à température régulée et contrôlée, à la manière du travail du raisin, et vous offrira un résultat toujours identique. Mais elle exige du temps et du travail.

La deuxième option part de vins ou d’alcools existants et demande de les faire macérer avec des fruits frais pour en recueillir toutes les saveurs et la substance. Cela vous permet de varier plus facilement les plaisirs, d’écouler les éventuels surplus du jardin et de multiplier les bouteilles à consommer et/ou à offrir. Il y a quelques étapes indispensables à suivre pour réaliser ses propres bouteilles. Avant toute chose, n’utilisez jamais que des fruits sains, mûrs et non traités. Autant un fruit qui a un peu vécu fonctionne en confiture parce que la cuisson est prolongée, autant un fruit abîmé rendrait inconsommable votre vin maison. Si vous souhaitez intégrer des herbes à vos macérats, cueillez vos plantes juste avant de consommer la préparation (si c’est un plant du supermarché que vous achetez, pas de problème, attendez simplement la dernière minute avant de casser les tiges).

Utilisez de préférence des bouteilles sombres pour les apéritifs au vin rouge et du verre blanc pour les vins blancs. Conservez les jolis flacons que vous consommez pour vous en servir pour embouteiller vos vins maison. Stérilisez-les à l’eau bouillante pendant 5 minutes avant de les laisser refroidir et sécher sans les toucher sur un linge propre. Si vous n’avez pas de casserole assez grande pour y entrer à l’horizontale vos bouteilles, stérilisez-les au four en les plaçant telles quelles pendant 10 minutes à 150°. Attention à ne pas vous brûler quand vous les manipulez. Optez pour du matériel et des récipients qui ne s’oxydent pas. Stockez les bouteilles finalisées à la verticale dans un endroit sec, frais et sombre. Pour les boissons nécessitant de l’alcool à 90°, n’utilisez pas d’alcool dénaturé ou camphré mais bien de l’alcool prévu à cet effet, soit de l’alcool éthylique, que vous trouvez facilement en supermarché (alcool à 90, 94 ou 96°). Le taux d’alcool va diminuer durant la phase de macération, vous obtiendrez une liqueur standard avoisinant les 40°.

@Adobe

Cerises, ananas, vanille, figues…

Pour faire du vin de fruits rouges, de cerises par exemple, utilisez 5 litres de vins rosés à 12° + 750 g de sucre (jusqu’à 1 kg si groseilles ou fruits plus acides) + 1 kg de fruits + 1 litre d’eau-de-vie neutre à 45 ou 50° ou de genièvre.  Mélangez le tout dans une casserole propre et laissez macérer dans une pièce fraîche, sous couvercle ou film plastique, pendant 40 jours. Mélangez tous les deux jours. Filtrez sans mixer et mettez en  bouteilles. Vous ferez 5 litres de vin de cerises. Une version plus rapide est possible en mélangeant 1 kg de fruits avec 1 litre d’alcool à 90°. Laissez macérer 20 jours en remuant quotidiennement, avant de mixer le liquide, puis de le filtrer. Réalisez un sirop en faisant chauffer 600 g de sucre avec 100 ml d’eau dans un poêlon. Laissez-le refroidir avant de l’ajouter à l’alcool filtré. Poursuivez la macération 3 jours avant de mettre en bouteilles. Plus l’alcool vieillit, meilleur il est.

@Adobe

Rafraîchissant vin de citron

Prévoyez 5 litres de vin blanc à 12° + 1 kg de sucre + 7 citrons non traités lavés, essuyés et coupés en morceaux avec la peau + 1 litre d’eau-de-vie neutre à 45 ou 50° ou de genièvre.  Mélangez le tout dans une casserole propre et laissez macérer dans une pièce fraîche, sous couvercle ou film plastique, pendant 7 jours. Mélangez chaque jour. Filtrez sans mixer et mettez en bouteilles. Vous ferez 5 litres de vin de citrons.Jouez la carte de l’exotisme en réalisant un vin d’ananas vanillé. Il vous faut 1 bouteille de vin blanc moelleux (750 ml) que vous verserez sur 400 g d’ananas, 4 c. à s. de miel, 50 ml d’eau-de-vie au choix, 100 ml de jus d’ananas et 1 gousse de vanille fendue en deux et grattée sur sa longueur. Mélangez et laissez macérer 2 jours au réfrigérateur. Mixez, filtrez et dégustez bien frais. La saison approche, faites un très bon vin rouge de figues. Il vous faut par bouteille de vin rouge 350 g de figues, 2 feuilles de figuier, 150 g de sucre, 100 ml d’alcool à 90° et 1 bâton de cannelle. Lavez les fruits et les feuilles. Coupez les figues en morceaux et les feuilles en lamelles. Mélangez le tout dans une casserole propre et laissez macérer dans une pièce fraîche, sous couvercle ou film plastique, pendant 2 mois. Mélangez deux fois par semaine. Filtrez sans mixer et mettez en bouteilles. Conservez au frais.

@Adobe

Vin de melon et de pastèque maison

Pour 5 litres de vin. Préparation: 15 min. Repos: 2 semaines. 6 l de vin rosé I 500 ml d’alcool à 90° I 4 melons ronds mûrs I 1 beau morceau de pastèque I 1 kg de sucre. Mélangez les alcools avec le sucre durant 1 minute pour le dissoudre. Ajoutez les fruits épépinés et épluchés. Laissez macérer 15 jours, filtrez sans mixer et mettez en bouteille stérilisée. Le vin se conserve 6 mois à l’abri de la lumière. Consommez très frais.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité