Les 3 bières qu’Eric Boschman vous conseille cet été

Vous avez envie d’une petite mousse pour se rafraîchir et profiter du week-end? En voici déjà trois pour votre donner soif, retrouvez le reste de la sélection dans le Moustique de cette semaine.

moustique_bieres

Les blondes ne comptent pas pour des brunes, c’est une bonne nouvelle. Il faut dire que sur le front des blondes, c’était le calme plat et très globalisé au niveau des saveurs. Oui mais, une mèche rebelle est devenue une frange et, aujourd’hui, on peut parler d’un véritable renouveau des blondes. Légères en alcool, entre 4,5 et 6 % vol., avec une jolie pointe d’amertume en fin de bouche et peu – si pas – de sucre, elles étanchent toutes les soifs et sont moins genrées que les bières qui cognent, même si la bière est plutôt ouverte à tous. Certes, il se boit encore bien trop de bières à la bouteille, parce que ça fait “rebelle”. C’est surtout quand on n’aime pas la bière que l’on se passe de verre. Quand les brasseurs se cassent les neurones à élaborer une bière plutôt complexe, les avaler à la bouteille avec des clopes roulées main, c’est se foutre profondément de leur travail, mais bon, les effets du boboïsme et la découverte des saveurs ne font pas forcément bon ménage. Pour ma part, j’ai goûté dans un verre créé spécialement pour mettre en avant les saveurs des bières le Divinhops. J’ai goûté un tas de choses sans intérêt, des bières trop sucrées, trop amères, sans équilibre. Oui, parce que tout n’est pas rose au pays de la cervoise. Et je vous ai trouvé 16 bières pour passer un été tout en légèreté et plein de bonheur… Alleï, santé. Et n’oubliez pas qu’une bière brassée avec savoir se déguste avec sagesse.

Rayon de soleil Saison de seigle 6,2 % Vol.

S’il est une brasserie à suivre attentivement en ce moment, c’est bien celle-ci. À sa tête, un gang de bienfaisants, avec des cerveaux qui partent dans tous les sens. Ils produisent à la fois des classiques locaux tels cette saison ou une grisette qui déchire sa race et aussi des trucs délirants sortant de nulle part qui déboulent en chamboulant toutes vos certitudes. Mais surtout, ils le font toujours avec le sourire, pas question de se prendre pour des héros pour ceux-là. Cette saison est riche sans lourdeur, d’une belle complexité, sans sucrosité. Une fois que tu as goûté ceci, tu gifles le prochain qui te propose une IPA, c’est aussi simple que ça. À découvrir d’urgence, sous peine de louper une bonne pinte.

Ça Brasse pour moi. Brasserie du Borinage (Boussu)  

Note : 19/20

5.G (Bio) Bière ambrée 5,5 % Vol.

SuperfoodBeer à Mons. Brassée par la brasserie coopérative “Bierodrome” à Tournai www.superfoodbeers.com 18/20 La bière, c’est du pain liquide. Un super-aliment, c’est un aliment qui a des qualités supplémentaires par rapport à la normale. Cette 5G fait partie des super-bières, parce qu’elle contient 5 super-aliments: gingembre, guarana, galanga, ginseng, ginkgo; pour accompagner l’houmous de betteraves rouges aux graines de chia des bobottes de mon quartier, c’est le pied. Quoi qu’il en soit, c’est vraiment bon, léger, juteux, équilibré. Bref, ce serait con d’en limiter l’usage à l’accompagnement du muesli matinal d’avant yoga.

SuperfoodBeer à Mons. Brassée par la brasserie coopérative “Bierodrome” à Tournai.

Note : 18/20

Lazy Sunday Smooth Grape Ale 4,7 % Vol.

La Léopold 7, vous avez presque vécu sa naissance dans ces pages, un projet, deux associés, une seule bière, de la peinture sans cadmium en guise d’étiquette, réutilisation des vidanges dans un cercle de quelques dizaines de kilomètres et voilà l’histoire lancée. Le temps passe, et à un moment les associés voient la vie autrement et arrive un chevalier blanc qui apporte des idées, un peu de renouveau. Dont une petite gamme en canette, mais toujours dans le même esprit respectueux de l’environnement, c’est-à-dire à zéro déchet ou presque. Et ce n’est pas du greenwashing comme l’air du temps le veut. Cette Lazy Sunday est une tendance que l’on croise de plus en plus: de la bière aux raisins ou/et au vin. Attention, ce n’est pas une cochonnerie sucrée, à moitié limonade pour faire plaisir aux jeunes filles en fleur. C’est vraiment une bière, avec de l’amertume en fin de bouche et un gros côté juteux. Foncez!

Collaboration entre Léopold 7 & Vignoble Clos Bois Marie. Brassée par Léopold 7 (Couthuin)

Note : 17/20

Sur le même sujet
Plus d'actualité