emploi-fictif

  • François Fillon

    Le parquet général a requis lundi cinq ans d’emprisonnement dont un ferme à l’encontre de François Fillon au procès en appel de l’ancien Premier ministre pour des soupçons d’emplois fictifs de son épouse Penelope Fillon. Hormis cette peine de prison, aménagée en détention à domicile avec bracelet électronique, l’accusation a aussi demandé 375.000 euros d’amende […]