crise

  • énergie

    Les aides d’urgence (un “chèque mazout” adapté) ou, l’an prochain, l’augmentation des salaires ne suffiront pas. Avec des coûts excéden­taires qui, cet hiver, dépasseront largement les 700 euros, la précarité énergétique qui touche déjà un Belge sur quatre va s’étendre à la frange des ­classes moyennes qui s’en sort tout juste. Cela ­signifie que, comme […]