cours-de-morale

  • des élèves de secondaire

    On est en 2015. Joëlle Milquet, ministre de l’Éducation, est forcée par la Cour constitutionnelle (sur plainte d’un parent d’élève) de lancer dans l’enseignement officiel un fourre-tout improvisé: deux heures de cours pour les élèves qui ne veulent pas du cours de religion ou de morale (obligatoire jusque-là). Le machin est baptisé “Encadrement pédagogique alternatif” […]