Inflation : la Belgique, condamnée à être le pays de la vie chère ?

L’inflation fait des ravages dans les portefeuilles belges. Faire ses courses dans notre pays, c’est presque du luxe.

faire ses courses est devenu trop cher en belgique
© Adobe Stock

Guerre en Ukraine, crise des prix de l’énergie, indexation des salaires... tout y passe en ce moment pour nous expliquer pourquoi de très nombreux produits sont devenus beaucoup plus chers qu’ailleurs. Ça tient moyennement la route étant entendu que les pays voisins ont, à l’exception de l’indexation, connu finalement la même chose que nous. La différence finalement tiendrait dans la taille de notre pays. Petit territoire de 11 millions et demi d’habitants, nous ne comptons pas beaucoup au moment où les enseignes négocient les prix d’achat chez les grandes marques. Un pays qui va commander quelques millions de bouteilles de soda aura forcément un moins bon prix que celui qui en commande des dizaines de millions. Le raisonnement n’est pourtant pas très correct puisque les négociations se font par enseigne, et non par pays. On se demande du coup pourquoi il n’est pas possible de demander à une enseigne française de négocier les mêmes prix pour ses magasins belges. À moins que notre pays ne soit définitivement condamné à être celui de la vie chère…

Nos dernières vidéos
La lecture de votre article continue ci-dessous

Aucune baisse ne s’annonce. Aucune décision politique non plus d’ailleurs. Lorsque nous avons préparé l’émission, une interlocutrice, très émue, nous a expliqué qu’elle n’a plus les moyens de vivre en Belgique. Elle enrage de sentir que le coût de la vie la chasse. Elle envisage de partir vivre en Espagne. Des amis qui ont franchi le pas lui vantent le bonheur de ces courses à des prix abordables. Ceux qui restent chez nous sont de plus en plus nombreux à dépenser leur argent dans les grandes surfaces situées juste de l’autre côté de nos frontières. Une habitante de Ciney nous a expliqué faire 200 kilomètres aller-retour, chaque semaine pour se rendre au Luxembourg. Gain estimé, malgré les prix des carburants : 30%. Tiens, un petit pays aussi… Qui ne doit pas peser bien lourd sur la carte du commerce international. Mais on y a manifestement pris des mesures. Le gouvernement belge ne tire que des constats, nous laissant, pris par les prix.

Retrouvez Sacha Daout dans QR le débat chaque mercredi à 21h50 sur La Une

Débat
Sur le même sujet
Plus d'actualité