Nouveau parti, Poutine, Diables rouges... Les pronostics de Sacha Daout pour l'année 2023

En analysant l’actualité de l’année écoulée, je me suis livré au petit jeu des pronostics pour 2023.

Sacha Daout
© RTBF

Ah si l’année nouvelle pouvait nous rendre une partie du pouvoir d’achat perdu. Malheureusement, je crains que nous soyons encore ballotés au gré des vagues des marchés de l’énergie auxquelles on ne comprend vraiment pas grand-chose. 2023, pourrait être l’année de grands changements politiques. Les derniers scandales wallons devraient, je le crois, permettre à une nouvelle génération d’éclore. Je la sens moins carriériste, moins avide de 5 étoiles, plus volontaire en termes d’aide réelle au citoyen. D’autres continueront, hélas de régler leurs comptes par médias ou réseaux sociaux. On verra peut-être apparaître un nouveau parti qui regrouperait, au centre de l’échiquier, deux mouvements et des déçus de leurs formations actuelles. Je constate quelques frilosités et je ne peux m’empêcher de me demander pourquoi certains voudraient s’accrocher à leurs quelques pourcents plutôt que de tenter de les combiner avec d’autres. L’union fait la force, même en politique.

Vladimir Poutine n’a pas eu l’année dont il rêvait. Il n’aura pas non plus, je pense l’année dont il rêve. Cet homme a plongé les équilibres internationaux dans un chaos indescriptible. Je ne vois guère d’amélioration possible à court terme. Je ne vois pas non plus Donald Trump revenir au plus haut plan. On comprend aujourd’hui tout le danger que représente ce type. Un ex-Président accusé de conspirationnise et de tentative de coup d’Etat, c’est du lourd. Il n’y a plus que les extrémistes les plus radicaux pour croire encore en lui. Ils restent, hélas, assez nombreux. Cette montée des extrêmes sera encore au centre de trop de préoccupations dans le monde. Elle coïncidera aussi avec la haine et la violence sur les réseaux sociaux. Des réseaux qui n’ont pas épargné nos Diables après leur triste Coupe du monde. J’espère encore de grandes performances pour cette équipe mais la belle époque me semble passée. Alors, et malgré tout ça, je vous souhaite, en 2023, de trouver encore des raisons de vous dire, même pour des petites choses, que la vie est belle.

Sur le même sujet
Plus d'actualité