Viva For Life : bonjour le «poorwashing»

Vous aimez le greenwashing? Vous finirez par adorer le “poorwashing”. Grâce à la RTBF…

viva for life
© Martin Godfroid

Il y a mieux. Plus exaspérant que le “greenwashing”, ou “écoblanchiment” in het frans. Mieux que le marketing des vendeurs d’hydrocarbures “engagés” dans l’écoresponsable, le vert-friendly, voire le durable. Depuis peu, nous avons aussi le “crise washing” des grandes sur­faces. On vend bon marché (sur une mini-partie du caddie) mais en mode surconsommation: plus vous achetez, moins c’est cher! Et puis bien sûr - tradition de Noël -, le “poorwashing”. Principe: on se gave sur votre paletot, mais on est solidaires de votre pauvreté. Avec, en chef d’orchestre de cette filouterie, la RTBF et son Viva For Life. Qui consiste à faire croire qu’une opération de solidarité (et surtout d’autopromotion) a une quelconque influence sur la pauvreté (des enfants, c’est plus touchant). Au fil des ans, on en a vu de belles. Des qui faisaient des blurps à l’estomac. Comme Tata Jacqueline (Galant), au nom du ­gouvernement fédéral, déboulant au cube pour y déposer 10.000 malheureux euros. Ou Sara, ou Ophélie, ou Adrien, ou je ne sais quel animateur à starifier, retenant une demi-fausse larme quand une personne émargeant au CPAS se déleste en direct de 40 euros. On n’est pas des pigeons.

À lire aussi : Viva for Life : plus de 8 millions d'euros récoltés pour la 10e édition

Mais là, à Bertrix, on a atteint un apogée du ­blurpsant lorsqu’un (haut) représentant d’Engie-Electrabel se pointe au cube. Il n’a pas amené ses milliards de surprofits, non. Mais un beau chèque quand même. Et le gaillard de souligner qu’Engies’engage toute l’année” dans le soutien aux plus démunis. Ah?! Oui: s’ils n’arrivent pas à honorer leurs (monstrueuses) factures gaz-élec - attention, émotion! -, Engie leur “accorde des plans de paiement”… Donc tu paieras trop cher, mais plus longtemps. Les blurps parcourent l’œsophage, je me retiens. Et l’animateur de remercier Monsieur Engie pour ces gestes si pleins de magnanimité. Après cette mise en abyme du poorwashing, je vois mal comment la RTBF pourra faire mieux l’an prochain. Ou alors si. Une idée: c’est maintenant la classe moyenne qui bascule dans la pauvreté. Des boulangeries ferment sous le poids des factures d’énergie. Donc je vois bien une succursale de Viva For Life: Boulangers For Life. Avec Colruyt qui viendra déposer son aumône. Et toujours Engie.

Sur le même sujet
Plus d'actualité