Taxer mieux pour gagner plus : l’impossible big bang fiscal pourrait enfin avoir lieu

N’est-il pas temps de repenser nos impôts? En pleine inflation record, la question se pose pour garder la tête des citoyens hors de l'eau. C'est notre dossier de la semaine.

repenser l'impôt en temps de crise
© Adobe Stock

Notre lasagne institutionnelle permet rarement de constater le bon usage des finances publiques. Notre légendaire fraude fiscale n’aide pas non plus à régler le fisc de bon cœur. Et comment trouver du sens aux impôts subis par les Belges, alors que nos revenus moyens sont les plus taxés d’Europe (derrière la Suède) et les ménages précaires les moins bien protégés? Une inflation record, l’explosion des prix de l’énergie et les menaces sur notre économie vont peut-être pousser à changer ça. Quand la crise oblige certains foyers avec deux salaires à demander de l’aide aux CPAS, on a la preuve que notre système ne fonctionne plus. L’impossible big bang fiscal pourrait enfin avoir lieu et la solution viendrait finalement de citoyens aux finances soulagées d’une kyrielle de taxes.

La situation est si grave que tous les partis sont prêts à des compromis, quitte comme ils l’avouent à “s’engueuler après”, quand le jeu politique pourra reprendre sans écœurer. En route donc pour une meilleure répartition de la charge fiscale, pour une fiscalité qui incite à travailler, qui envisage de faire payer les surprofits et qui tienne compte des évolutions d’une société où la moitié des ménages sont désormais constitués de personnes seules ou de parents isolés.

Retrouvez notre dossier de la semaine Fiscalité : changer l’impôt, sauver les ménages

cover Moustique

© Moustique

Sur le même sujet
Plus d'actualité