Réduction de 8% des salaires des ministres : du toc !

La Belgique entre en “sobriété politique”. En attendant d’entrer en “action politique”?

nos politiques vont réduire leurs salaires
© Photo News

Oyez, oyez, que ça se sache! Et ça s’est su: les ministres vont faire l’incroyable sacrifice de réduire leur salaire de… 8 %. Donc en dessous de l’indexation, mais chut. Et ça grâce à qui? À Mathieu Michel. Interrogé par RTL, le secrétaire d’État (frère et fils de) avait accouché de son salaire: “Entre 14.000 et 15.000 euros, quelque chose comme ça”. Pour être cash, Fiston 2 avait additionné son net (11.000 €) et ses avantages (frais, GSM, voiture…). Oui mais ouh là là, se dit Alexander De Croo, ça ne va pas bien passer dans la population, ça! Et donc Alex dégaine ses 8 %. Qui, pour le gouvernement fédéral, vont rapporter – attention – 456.000 euros! Comme on est sur du très rikiki, tout le monde se met donc à jouer à “qui dit mieux?”. Écolo tape dans les -15 % pour tous les ministres et parlementaires du pays. Le PTB joue tapis avec -50 %! Le PS ressort son “impôt de crise” pour tous les gros salaires, publics comme privés. Côté libéral, on veut juste raboter les hauts salaires des organismes publics. Sauf Hadja Lahbib, qui se demande: “Pourquoi s’arrêter au monde politique? Je pense qu’il y a des chefs d’entreprise qui gagnent beaucoup mieux leur vie encore”. Ce qui fait gloups au MR. Et durant toute cette semaine de méga-barnum, ce bout de phrase qui me chatouille le caisson: le “quelque chose comme ça” de l’honnête Mathieu Michel. 14.000 ou 15.000, à 1.000 balles près, y sait pas trop. Et il n’est pas le seul. Alors pour rappel, Mathieu et les autres, 1.000 euros c’est “quelque chose comme” à peine moins que ce que touchent certains pensionnés. Et au fait, que gagne une majorité de Belges? Je vais vous dire: “quelque chose comme” plus assez pour se loger, payer le chauffage, l’électricité et le reste. En quatre mots: pas assez pour vivre. Donc ces Belges-là, votre tintouin à 8, 15 ou 50 % de réduc, ils s’en claquent le slip. Parce que ce n’est pas cela qu’ils vous demandent! Ce qu’ils vous demandent, là, maintenant, vite, c’est un autre chahut. C’est tout faire pour bloquer les prix de l’énergie. Pour récupérer les surprofits, les spéculations obscènes et la grande fraude fiscale. Pour bloquer certains loyers indécents. Bref, bosser sur du dur, du concret. Pas sur du toc symbolique.

Sur le même sujet
Plus d'actualité