Wallonie : comment peut-on annoncer une hausse de prix de l’eau et rien pour le pouvoir d’achat ?

Lors de l'émission QR de ce mercredi, on évoquait, face à la crise de l'énergie, la lenteur de l’Europe et l’inertie wallonne. Elles ne sont bonnes pour personne.

Elio Di Rupo représente la Wallonie, critiquée pour sa lenteur face à la crise de l'énergie
Elio Di Rupo, ministre-président wallon. © BelgaImage

Chouette débat ce mercredi soir. Vraiment. J’ai beaucoup aimé les interventions qui ont tempéré les discours prônant un gel des prix de l’énergie. Non pas que j’estime que la mesure ne soit pas nécessaire mais il est clair qu’on ne peut pas agir à la hussarde. Qui nous vendrait encore cette énergie à un prix au rabais alors que des pays comme la Chine, en pleine relance, vont continuer à pays le prix plein ? Il va falloir jouer finement sur ce coup-là. L’Europe tarde mais elle marche sur des œufs, coincée aussi par le nombre de ses pays membres. A 27, c’est compliqué de parler d’une seule voix. La crise économique rappelle de douloureux souvenirs de la crise sanitaire. Et si cette Europe ne peut pas, par impuissance ou par lourdeur, agir vite dans l’intérêt de ses citoyens, on peut comprendre un ras-le-bol à l’égard de cette institution dont on nous avait pourtant tant vanté les extraordinaires mérites. Il n’est pas trop tard mais il est grand temps de les montrer.

Des qualités, la Wallonie en a. Mais, et on l’a encore répété ce mercredi, on est en droit de se demander ce que son gouvernement attend pour agir. La Wallonie possède d’innombrables leviers fiscaux. Elle ne les actionne pas. Après le direct, un des invités du débat me disait que les autorités wallonnes sont coincées économiquement. Le plan de relance sera très compliqué, voire impossible, à mettre en place. A quelques heures de notre direct, l’annonce d’une hausse du prix de l’eau est tombée. Comment voulez-vous que les gens comprennent qu’on leur annonce une hausse de prix avant la moindre mesure forte en faveur de leur pouvoir d’achat. Le lenteur européenne et l’inertie wallonne sont de nature à favoriser la montée de la colère. Peuvent-elles aider à sauver le pouvoir d’achat ? Oui, mais elles doivent avancer concrètement. Sans cela, le scepticisme grandira… Et l’extrémisme adore ça.

Sur le même sujet
Plus d'actualité