Crise de l’énergie : mais qu’attend l’Europe pour aider les citoyens ?

Les factures énergétiques explosent en Europe. Et depuis des semaines, on attend que les 27 se bougent.

les prix de l'énergie explosent, que fait l'europe?
© BelgaImage

Ca devient une sorte de valeur refuge de la réponse politique belge. Quand on demande à nos dirigeants pourquoi on ne prend pas des mesures plus fortes pour lutter contre les prix de l’énergie, on nous répond qu’il faut " attendre l’Europe ". Mercredi dernier, lors de l’émission spéciale, Tinne Van der Straeten a ressorti ce couplet-là. A raison sans doute. L’Union possède de solides moyens pour faire en sorte que nos portefeuilles souffrent moins. Mais alors, qu’est-ce qu’elle attend l’Europe ? Ca fait des mois qu’on nous parle de mesures fortes. Ca fait des mois que des gens se réunissent et ne décident pas. Ca fait des mois que l’image de cette institution indispensable au bien-être de ces citoyens s’étiole chaque jour un peu plus aux yeux d’une population qui ne comprend pas cette lenteur-là. On a été si vite pour l’Ukraine. Pourquoi l’urgence énergétique n’est-elle toujours pas solutionnée ?

L’Europe a toujours été source d’espoirs. En 2000, quand les premiers euros sont sortis des distributeurs, l’enthousiasme était énorme. Aujourd’hui c’est fameusement retombé. Bon sang, quelle lourdeur ! C’est si compliqué d’être réactif ? Alors, sur les réseaux sociaux de l’émission QR, les cris de colères montent de plus en plus. Beaucoup nous disent qu’on n’entend pas les Anglais se plaindre de leur sortie de l’Europe. D’autres estiment que la montée des extrêmes est aussi le résultat d’une Europe qui n’agit pas. Les intérêts énergétiques des pays membres sont très, trop, différents pour aller vite. Et ce n’est pas la première fois qu’on constate que ces divergences de vue pénalisent d’abord les Européens. L’Europe, comme la Belgique, c’est finalement une solide lasagne institutionnelle. Et ça, c’est un désastre en 2022. Ca manque de punch, ça manque de volonté d’aller vite et bien… Le salut de cette institution passe par une action forte sur le gel des prix de l’énergie. C’est possible. C’est vital. Tiens au fait, l’Europe a un hymne. Mais beaucoup se demandent : " L’hymne à la quoi ? ".

Sur le même sujet
Plus d'actualité