Variole du singe: l’impréparation, la grande spécialité belge

La variole du singe illustre une fois de plus l'incapacité de l'Etat à prévoir et réagir en situation de crise. Ça va d'aller?

Frank Vandenbroucke
© BelgaImage

On a la bière et le chocolat. On a aussi l’impro. Ou la procrastination. Ou les deux. La Belgique a même inventé sa version de la gouvernance: la politique du “ça va d’aller”. Qui, lorsqu’un problème (souvent très prévisible) se présente, consiste à attendre que ça passe. Et comme ça ne passe jamais, à tenter de le résoudre dans l’urgence et l’impréparation. Je vous passe notre participation active au grand concours de tête dans le sable face au réchauffement climatique. Ce serait injuste: la compétition est mondiale. Mais j’ai du local plein la sacoche. Comme la sortie de la crasse nucléaire. Décidée en 2003, elle doit se faire en 2015. Mais! Le décideur-improvisateur belge est “binamé” (une composante du “ça va d’aller”). Il fait donc confiance à Electrabel/Engie. Et “oublie” de forcer l’opérateur nucléaire à investir vite et fort dans des alternatives renouvelables. Une aubaine pour Engie, qui bien sûr lambine, prend la Belgique en otage et se goinfre sur le paletot du consommateur belge. Donc report, re-report, re-re-report et sortie finale en 2035 (?). Mais j’ai mieux: le RER. Fin du siècle dernier, Bruxelles étouffe déjà de la congestion automobile. D’où le lancement du chantier ferroviaire régional, qui sera opérationnel en 2012. Mais la Ligue d’improvisation belge ne le finance pas suffisamment. Et elle ne prévoit pas d’accélérer certaines expropriations. Et donc c’est pour quand, ce RER? On ne sait plus. Dans ma besace, j’ai aussi le tram liégeois, l’absurde système des numéros Inami pour les médecins (enfin résolu en avril dernier, après 15 ans d’attente) ou la grande fraude fiscale. Et un petit der qui démontre notre persistante maîtrise de l’atermoiement: la variole du singe. Avec la leçon du Covid, nos champions du “gouverner c’est ne pas prévoir” allaient être au taquet. D’autant qu’un vaccin efficace existe déjà: celui de la variole classique. Donc fastoche d’être préparés. Et? Et non. Alors que la France et les Pays-Bas vaccinent massivement les groupes à risque depuis juin, la Belgique a acheté… 3.040 doses. Bulle. 30.000 doses n’arriveront qu’au bout de l’automne. Et le gouvernement vient seulement d’envoyer Frank Vandenbroucke au feu. Mais ça va d’aller…

Sur le même sujet
Plus d'actualité