Ministre de la Cohérence recherché au sommet de l’Etat

Solution belge pour inciter à moins rouler en voiture: augmenter les tarifs des trains…

train
© BelgaImage

Quand on a été présentateur télé, on sait tout faire. Et on devient ministre comme ça, ploups! Donc je me disais: on ne proposerait pas aussi à Jean-Michel Zecca ou à Sara De Paduwa de devenir ministre de la Cohérence? Ou patron(ne) de la SNCB. Ou les deux. Parce que ça aiderait. Je vous replante le décor… Niveau énergie, on sait que ça chlingue la bouse de phacochère. Et donc vendredi, le Premier ministre exposait le “Plan Hiver” du gouvernement. Un tas de mesures pour éviter les pénuries quand on se caillera les glaçons. Et puis à la fin, faisant appel à notre sens inné de l’intérêt général, Alexander lance un grand appel à tous les Belges: consommez moins d’énergie, siouplaît! Ce sera indispensable. Entre autres efforts, nous devrons brûler moins de carburant bagnole. Donc prendre le train. Un maximum. Et pile au même moment, que propose la direction de la SNCB? C’est écrit dans son nouveau “Contrat de gestion”: augmenter ses tarifs de 9 % (!) en 2023.

Bon alors dites, là-haut au sommet de l’État, y a-t-il quelqu’un qui aurait des notions de cohérence? Ou qui sait que pour créer un mouvement d’adhésion (nécessaire), il y a des choses à ne surtout pas faire? Comme demander au citoyen de changer d’habitudes en lui disant: et pour ça, eh ben tu vas raquer. Sauf erreur, la SNCB est encore un service public. Donc la CEO du rail, Sophie Dutordoir, et le vice-Premier Écolo de la Mobilité (et de la SNCB), Georges Gilkinet, travaillent pour la même boutique: l’État. La première veut augmenter ses tarifs. Le second va lui refuser. Et ça va s’empoigner. Juste une idée comme ça, puisque vous travaillez tous les deux pour nous: et si vous vous concertiez? Ou mieux: pour financer le rail autrement que par une (nouvelle) augmentation des billets pour les (futurs) usagers, et si vous trouviez une solution ensemble? Ou encore mieux: et si vous vous arrangiez pour baisser les tarifs, et ainsi créer un large mouvement vers le train? Avec par exemple – ça se fait ailleurs – des abonnements mensuels pour tous, au lieu du foutoir actuel de tarifs et de promos indéchiffrables. Donc rebutants. Ça, ce serait cohérent. Demandez à Hadja Lahbib. Elle le sait puisqu’elle a fait présentatrice télé.

Sur le même sujet
Plus d'actualité