Mathieu Michel colle bien au fonctionnement de notre État belge: en retard et redondant

Le Secrétaire d'Etat à la Digitalisation Mathieu Michel a présenté deux nouveaux projets, temporaires, lents et peu utiles.

Mathieu Michel
Mathieu Michel © BelgaImage

Qui a dit que Mathieu était inutile? Et qu’il a été propulsé secrétaire d’État MR à la Digitalisation à la surprise (stupeur?) générale par le seul fait qu’il est un Michel, fils de papa Louis et frère de fiston Charles? Et qu’il n’en levait pas une depuis 2019? Mais enfin pas du tout! Mathieu est un vrai homme d’État belge, vous verrez. D’abord, il a dû apprendre. Trois ans seulement. Et donc là, en quelques jours, il a subitement eu tout plein d’idées. Deux, en fait.

D’abord baisser la TVA sur les abonnements Internet de 21 % à 6 %, puisqu’être connecté est devenu un bien de première nécessité, comme l’électricité et le gaz. Mais attention, ce serait seulement pour l’Internet de base, donc le service rachitique à 25 euros par mois. Et il a calculé, Mathieu: à 6 % de TVA, ça nous ferait 30 euros de moins par an, woufti! Bien sûr, un tel giga-cadeau serait temporaire. Après la crise du pouvoir d’achat, quand nous serons tous redevenus riches, ça repasserait à 21 % de TVA.

L’autre toute grande idée qui bouillonne dans la tête à Mathieu? Petit frère veut que le fédéral ait son propre système d’identification numérique, parce que contrôler l’accès aux données privées est “une fonction régalienne de l’État”. Ce serait donc une application mobile où chaque Belge pourrait s’identifier de manière sécurisée pour se connecter à sa banque, aux administrations, au Covidsafe.be, qui nous permettrait de signer des transactions financières et des documents officiels, ou même de faire sa déclaration sur “Tax-on-web”. Un peu comme “Itsme”, donc? C’est ça. Qui, lancé par le consortium privé “Belgian Mobile ID” (les principales banques et les opérateurs télécoms), existe déjà depuis 2016? Voilà. Qui fonctionne bien et que tous les Belges connectés utilisent déjà? Exact. Et à laquelle tous les services publics fédéraux sont déjà associés? Voilà. Comme l’État est un des autres principaux actionnaires de Belgian Mobile ID, il se ferait donc concurrence à lui-même? C’est ça. Tout juste comme le millefeuille institutionnel belge et son fonctionnement. Et donc c’est pour quand, cette nouvelle appli à Mathieu? Ah mais ça, il va encore falloir la créer. J’ai dit que c’était une idée. Pas une réalisation.

Sur le même sujet
Plus d'actualité