Vacances au pays, été au paradis?

De plus en plus de Belges profitent de leurs congés sans quitter le pays. L'occasion de découvrir le séjour en gîte, la mer loin de la digue ou les bienfaits des vacances culturelles. C'est notre dossier de la semaine.

belgique
© Adobe Stock

En vacances ou en week-end, en profitant d’un rab de congé ou simplement des longues journées d’été, d’une façon ou d’une autre, nous allons passer une bonne partie des deux mois à venir chez nous. C’est loin d’être une déception. Deux saisons marquées par le Covid ont permis de (re)découvrir l’attractivité de notre pays. Il bénéficie d’ailleurs d’indices très élevés dans les enquêtes de satisfaction. Désormais, la Belgique est notre destination préférée, juste après la France.

À la logique du cœur s’ajoute celle de la raison. La crise sanitaire nous a appris à voyager autrement. Elle n’est pas tout à fait derrière nous (infections et hospitalisations sont à la hausse, ici et chez nos voisins). L’urgence climatique et les incertitudes autour des vols (annulations et prix en augmentation) incitent encore davantage au tourisme durable et local. Mais rester en Belgique, ce n’est pas rester chez soi. Le corps et le cerveau ont besoin de s’oxygéner, d’horaires inhabituels, de plaisirs nouveaux. La mer du Nord est dans nos gènes, mais on peut aussi s’éloigner de ses plages familiales pour s’offrir le charme des terres flamandes, le calme d’un gîte en Ardenne (celle que les Flamands aiment tant) ou de la culture un peu partout, et particulièrement à Bruxelles, que les Américains ont couronnée capitale de l’art moderne.

Retrouvez notre dossier de la semaine Destination Belgique

Sur le même sujet
Plus d'actualité