Spécial Mons: cap sur la Cité du Doudou

Focus sur Mons, métropole d’avenir, culturelle et festive, avec évidemment nos bonnes adresses où boire, manger et se promener. C'est notre dossier de la semaine.

Mons
© WBT/bruno D’Alimonte

Mons connaît plus de chômage que d’autres grandes villes wallonnes. Mais elle veut changer et devenir la plus importante entité de la région devant Liège et Charleroi. C’est dire si la cité est à un tournant. Du 8 au 12 juin, les premières fêtes du Doudou après deux ans de suspension Covid vont réunir une nouvelle fois toutes les populations. C’est un signe fort pour une ville dont l’histoire et le folklore sont inscrits au Patrimoine de l’Unesco. Un autre symbole décisif pourrait être – on n’ose abandonner le conditionnel – la fin des chantiers de la spectaculaire gare signée ­Santiago Calatrava. Lancés en 2013, prévus jusqu’en 2015, année culturelle, ils devraient s’achever à l’automne 2023 pour un budget cinq fois plus élevé que la première estimation. Dans tous les cas, la ville va avancer. Sa révolution culturelle est plébiscitée par le public (notamment grâce à des musées et expositions exceptionnels). Son patrimoine et son offre touristique ­attirent chaque année 700.000 visiteurs. Mais le passé ne capte pas toute son attention. Mons veut s’ancrer comme pôle universitaire, donc être le rendez-vous de la jeunesse, et devenir une métropole d’avenir en favorisant commerces et entreprises innovantes, donc les emplois d’avenir. C’était le moment de réunir dans un dossier ces charmes d’hier et ces promesses de demain.

Retrouvez notre dossier de la semaine Mons: ville avenir

Sur le même sujet
Plus d'actualité