Présidentielle française: "l’élection de vieux"

En s’abstenant comme jamais, les jeunes français peuvent faire élire Marine Le Pen…

le pen contre macron
© BelgaImage

On va dire que ceci est une lettre un peu vénère d’un Européen d’âge mûr à un Français pas très mûr. Jeune, si tu veux. Oui, toi, le genre 18-35 ans qui dispose donc du droit démocra­tique de voter. Le schnock de 59 ans qui t’écrit, il est belge. Et francophone comme toi. Ça, tu t’en cales. Il serait estonien ou portugais, ce serait le même. C’est juste que, comme on est voisins directs, on vous connaît à peu près par cœur. Et donc attention, ce que tu vas lire ici est un rien compliqué: l’élection en France n’est pas que française. Je t’esplique… Comme ton pays fait 67 millions de personnes, c’est du lourd en Europe. Donc le mec ou la meuf qui sera au top de la France pour cinq ans, ça tracasse toute l’Union européenne. Et pour te le dire bien en face, j’ai grave les boules de ce que vous avez fait au 1er tour de la présidentielle: 42 % des 18-24 ans et 46 % des 25-34 ans n’ont pas voté! Contre 30 % en 2017… Avec votre abstention de ouf, vous avez d’abord laissé se faire une “élection de vieux”. Donc déjà, si durant les cinq années à venir tu pleurniches parce que la France fait de la politique de brocante sans tenir compte de toi, je pique une gueulante. Mais il y a plus affolant. Au premier tour, les 18-24 qui ont voté (il y en a) ont placé Mélenchon largement en tête avec 31 %, bien devant Macron et Le Pen. Chez les 25-34 ans, c’est même du 34 %! Or, au final, Mélenchon est arrivé à 21,95 % des voix, contre 23,15 % à Le Pen: 1,20 % de différence. Un souffle. Et donc, tu en déduis? C’est ça: votre méga-abstention a tout chamboulé. En n’allant pas déposer de bulletin dans les urnes, c’est vous qui avez “élu” (par défaut) la blonde à papa pour le second tour. Et il y a potentiellement encore plus pire que pire. Dimanche, moins il y aura de jeunes votants au second tour, plus la proportion de grincheux sera importante. Et? Et donc c’est encore possible: si elle persiste au second tour, votre abstention de masse pourrait déboucher sur une présidence française d’extrême droite. Mais allez, ton voisin le vioque croit en toi pour la seconde session. Dimanche, tu lèveras ton nez d’Instagram, tu mettras un pied devant l’autre et tu iras voter comme tu veux, mais tu iras voter, tudieu!

Sur le même sujet
Plus d'actualité