Télé et politique: quand le débat crève à l’écran

Comment booster sa carrière politique en télé? Faire polémiste, faire joujou ou faire le zozo…

Conner Rousseau dans Masked Singer
Conner Rousseau dans Masked Singer. © DR

Mais non, la télé n’est pas morte! Pour se faire politiquement reluire, c’est toujours ze place to be. Et comme les “best of” télé déboulent illico sur le Net, c’est double bingo. Le top de la promotion télé-canapé en politique se résume en une lettre: Z. Sans le tapis rouge déroulé par Laurent Ruquier dans On n’est pas couché (France 2) puis par CNews, où le gaillard éructait ses délires en liberté, il n’y aurait jamais eu d’Éric Zemmour candidat malodorant à l’Élysée.

Quand on n’est pas “polémiste”, on participe à un jeu télé. C’est bien aussi. En 2009, avec De Slimste Mens Ter Wereld (“L’homme le plus malin du monde”!), la VRT avait transformé le quasi-inconnu Bart De Wever en star. Pour booster sa cote de “sympathie”, on fait le clown dans un bon gros divertissement. Conner Rousseau, président socialiste flamand de Vooruit, vient de faire une grosse grimpette de popularité grâce au show The Masked Singer (VRT toujours). Sous le costume du “Lapin” chantant et dansant, c’était lui. Plusieurs prime times à suspense que le jeune Lapin malin décrit comme un simple petit “amusement” personnel. Certes, Conner, mais un amusement à un million de téléspectateurs.

Et chez nous, en Wallonie-Bruxellie? Rien de rien pour vendre du “rêve” politique. Pas un cha-cha-cha d’Elio Di Rupo dans un Danse avec les stars Wallonie. Pas une Sophie Wilmès qui massacre Tata Yoyo dans un live de The Voice. Pas même un duo Raoul Hedebouw-Kiki l’Innocent dans Le Grand Cactus. Alors certains se mettent à rêver d’infotainment (info + entertainment). Dans la Déhache, l’omniprésident du MR donne même un modèle inspirant… Cyril Hanouna. Georges-Louis Bouchez regrette qu’il n’y ait pas en Belgique de débat “polémique” type Face à Baba, où bien sûr il irait “sans hésiter”. Patron des néo-“Engagé(e)s”, Maxime Prévot n’y serait pas opposé non plus, pour “connecter les jeunes à la politique”. Juste une précision, les gars: la télé-politique façon Hanouna, ça déteste la nuance. Ça n’aime que le clash et le simplisme. Pour vous dire, l’an passé, votre ami Baba a consacré 53 % du temps d’antenne politique de Touche pas à mon poste à l’extrême droite. Et 45 % au seul Zemmour. Donc va falloir être très bébête. Et brutal.

Sur le même sujet
Plus d'actualité