Mondial au Qatar : où est l’éthique ?

À l’Union belge de foot, on ne badine pas avec les droits humains. Enfin, pas toujours…

Diables rouges
Diables rouges

Normalement, les Diables Rouges ne devaient pas affronter l’Eire et le Burkina Faso en amical. En ce joli printemps, ils devaient être à Doha pour préparer la Coupe du monde “Airco” de l’hiver prochain. Notre Fédé avait fort poliment accepté l’invitation de la Fédération qatarie. Mais – faute de goût? – elle désirait quand même inclure au stage un moment “humanitaire”. Sur place, joueurs et staff auraient reçu une “formation” sur les conditions de travail des immigrés dans la construction des pharaoniques installations de ce Mondial 2022. Et donc on imagine… Eden, Romelu, Kevin, on pose sa PS5 et on écoute! Ici, afin que vous puissiez jouer dans des stades climatisés et loger dans des hôtels méga-luxe de ouf, ils ont dû tout construire avec des brouettes de pétro-milliards.

Pour ça, ils ont fait venir des tas de travailleurs d’autres pays (pauvres) d’Asie, genre Népal, Bengladesh, Inde ou Philippines, payés en demi-cacahuètes et logés comme des rats. Depuis 2010, quand la Fifa a judicieusement attribué ce Mondial au Qatar, eh ben 6.500 ouvriers “importés” sont morts sur les chantiers. De chaud. D’épuisement. L’été, c’est que ça monte à 45 degrés, ici. Pour vous dire, 6.500 personnes, ça fait comme si deux tiers des supporters du stade de l’Union saint-gilloise seraient mourus. Mais ça va beaucoup mieux! Par exemple, dès 2020, le Qatar a aboli la “kafala”. C’est un truc qui permettait aux patrons (qataris) des chantiers de confisquer les passeports des ouvriers migrants, en les forçant donc à rester et à bosser comme des ânes. Comme de l’esclavage, oui. Donc c’est mal.

Dès que l’Union belge a fait part de son intention d’humanitairement “former” ses Diables, l’invitation qatarie est tombée. Stage supprimé pour “raison éthique”, dit-on à l’URBSFA. Ce qui permet d’éviter une question que, disons, le capitaine Eden Hazard aurait pu effrontément poser: à la Coupe du monde en décembre, on jouera pasque là ‘y aura plus de “raison éthique” alors, président? C’est ça, Eden. Ce sera “que” sportif. Un peu comme au dernier Mondial 2018 en Russie. Poutine avait déjà beaucoup tué. Et envahi un bout de la Géorgie et la Crimée, en Ukraine. Mais ça, comme dit Kevin, la Fifa elle s’en balek…

Sur le même sujet
Plus d'actualité