Comment le JT de RTL va changer: «On a maximisé toutes nos forces vives»

Du plateau à la structure du journal, le JT de RTL Info s'est renouvelé en profondeur. Le but: transmettre plus efficacement l'info à l'ère du digital.

Plateau de RTL Info
Le nouveau plateau de RTL Info, avec ses différents présentateurs. ©RTL

Ce mardi 24 janvier, une certaine pression se faisait sentir dans le bâtiment de RTL House. À 12h45 avait lieu le grand test, avec l'inauguration en grande pompe de la nouvelle version du JT de RTL-TVI. Nouveau plateau, nouvelle organisation de l'information, et même nouveau visage en la personne de Michaël Miraglia pour les week-ends. Il y avait donc beaucoup d'excitation en coulisses. Une effervescence récompensée, puisque le présentateur Olivier Schoonejans a dompté tout de suite son nouvel environnement, sans couac notable. Tout s'est déroulé comme prévu. De quoi rassurer toute l'équipe du journal qui a pu présenter plus sereinement aux journalistes le détail de leur journal version 2.0.

Un plateau moderne

Évidemment, ce qui saute aux yeux du téléspectateur, c'est le plateau, qui n'avait été plus été renouvelé depuis 2014. «C’est plus moderne mais il y a une continuité», explique la présentatrice Caroline Fontenoy. On retrouve en effet un certain design hérité du passé, notamment dans les couleurs et dans l'ambiance générale, fidèle à l'identité de RTL Info.

Mais pour le reste, on sent qu'on change d'époque. C'est le cas surtout dans les graphismes, y compris dans le logo (approuvé après des tests sur plusieurs propositions). En atteste aussi la table modulable, avec deux parties qui peuvent se déplacer de façon indépendante afin d'accueillir les invités selon différentes configurations. Pareil pour les affiches interactives flambant neuves, qui ont elles plusieurs fonctionnalités permettant de présenter l'info de manière plus variée.

Des changements auxquels les animateurs vont devoir apprivoiser. «On va devoir trouver nos marques. On ne pourra pas exploiter directement 100% des possibilités narratives permises par ce nouveau décor, et on ne va sortir tous nos joujoux le premier jour. Je pense qu’on doit d’abord se jeter à l’eau et faire le bilan quelques mois après pour s’améliorer».

Le maître mot: simplifier

Mais ce qui frappe surtout la présentatrice, c'est la réorganisation au sein de la rédaction. «Avant, on fonctionnait en silos, avec en parallèle le web, la radio et la télé. Il y avait une déperdition de l’info et des forces de travail, car la radio pouvait faire la même chose que la télé. Tout ça va disparaître pour centraliser l’information. En rejoignant nos forces, on est plus rapide et efficace», explique-t-elle. Cela permet aussi «plus d’échanges entre journalistes pour pouvoir faire émerger des idées», ajoute Philippe Roussel, le directeur de l'info. La priorité du direct est accordée au web, afin de diffuser le plus rapidement possible une information, mais les différentes composantes de RTL Info communiquent beaucoup plus.

Ces changements se concrétisent même matériellement, avec le nouveau studio situé au même étage que la rédaction web, à quelques mètres de distance. «Imaginons qu’une nouvelle tombe, c’est plus pratique pour le chef info d’avoir ses collègues juste à côté», note Caroline Fontenoy. Des magazines préexistants se montreront également plus proches du JT, avec par exemple un lancement de «Reporters» plus en phase avec la fin du journal. Là encore, l'idée est d'optimiser la circulation de l'information et des compétences.

La ligne directrice, c'est donc ça: opérer une simplification partout où c'est possible pour être plus efficace. «C’est maximiser toutes nos forces vives», complète-elle.

À lire: Salima Belabbas, émue, fait ses adieux au JT de RTL Info : «Désolée, j’ai la voix qui tremble»

Transmettre l'info de manière transversale

Grâce à cette réorganisation, Philippe Roussel compte développer «une information à plusieurs niveaux». «Il y a d’abord le très chaud, en étant réactif avec des équipes envoyées sur le terrain. Puis il faut des équipes qui analysent, qui expliquent l’information pour apporter une valeur ajoutée». C'est dans ce cadre que l'on trouvera plus de longs formats de 8-10 minutes, surtout le week-end, avec «a priori, chaque jour un thème prédéfini». «On va développer des thématiques comme la consommation, le futur, les entretiens, la justice, la royauté, le people et le sport. Lorsque l’on aborde ces sujets, on donne plus de temps aux journalistes d’aller en profondeur et d’exposer des problématiques».

«Avant, on traitait l’info en fonction des médias. Aujourd’hui, c’est révolu», assure Caroline Fontenoy. «C’est vraiment ce qu’on va raconter qui compte, avec des histoires racontées sur les différents médias de manière transversale».

C'est ici qu'intervient une toute nouvelle application RTL Info, avec une interface plus claire et des options mieux mises en évidence (dont l'emblématique «Alertez-nous»). Une option permet également de personnaliser le fil info, avec la possibilité de choisir les thématiques qui intéressent tel ou tel internaute. «J’ai fait un test avec mon fils et il a consommé beaucoup d’articles, puis un autre avec ma mère qui n’a pas été perdue» grâce à cette configuration épurée, se réjouit Julien Brassine, directeur du secteur digital de RTL, qui y voit un signe de succès.

«Ce n’est pas une révolution mais une évolution»

Reste maintenant à voir la réaction du public. Pour 2022, Philippe Roussel se montre assez satisfait des performances de son JT, avec un 19h puissant et un 13h qui reprenait des couleurs après des années plus difficiles. «La RTBF a le leadership mais on tend à récupérer notre place», se réjouit-il.

À lire: Voici le top 100 des émissions les plus regardées à la télé en 2022

Caroline Fontenoy se montre quant à elle rassurante sur l'adhésion des téléspectateurs aux modifications apportées au journal. «On ne va pas changer tous nos codes et les gens ne vont pas être déboussolés», promet-elle. «Ce n’est pas une révolution mais une évolution. Je pense donc que l’accueil va être positif, parce que c’est plus clair et plus beau».

Sur le même sujet
Plus d'actualité