Great Freedom, plaidoyer fort contre l'homophobie

Great Freedom évoque le souvenir des homosexuels emprisonnés dans l’Allemagne d’après-guerre.

great freedom
© prod.
Diffusion le 24 janvier à 20h30 sur Be1

De nos jours, à travers le monde, plusieurs pays condamnent toujours l’homosexualité, passible parfois de la peine de mort. Cette situation nous paraît consternante, mais, il n’y a pas si longtemps, plusieurs nations européennes criminalisaient encore l’amour entre deux personnes du même sexe. Ainsi, ce n’est qu’en 1994 - après un premier assouplissement en 1969 - que l’Allemagne a abrogé définitivement l’article 175 du Code pénal qui pouvait envoyer en prison des hommes “coupables” d’être homosexuels. Ils seront environ 50.000 à être ­condamnés dans les années 50-60, parfois incarcérés, et toujours en étant obligés de cacher leur vraie nature. Great Freedom se penche sur cette réalité affligeante, dans un film poignant qui, même s’il se déroule essentiellement entre les quatre murs d’un pénitencier, développe une belle ode à l’amour et à la liberté. Franz Rogowski (Une valse dans les allées, Freaks Out), un des meilleurs acteurs allemands de sa génération, y est remarquable en détenu qui refuse de laisser une loi injuste l’empêcher d’être qui il est.

https://www.youtube.com/watch?v=3Ejx94LC1R8

Sur le même sujet
Plus d'actualité