La bataille de Stalingrad, l'autre tournant de la guerre 40-45

Par les lettres de civils et de soldats, Arte nous fait revivre l’enfer de la bataille cruciale de Stalingrad.

Stalingrad Les voix de la mémoire
© Arte
Diffusion le 3 janvier à 20h55 sur Arte

Quand est-ce que les Alliés ont commencé à prendre le dessus sur Hitler? Les Américains citeront sûrement leur entrée en guerre après Pearl Harbor. Les Européens évoqueront bien sûr les ­débarquements en France et en Italie. Mais à l’Est, la bataille qui est restée dans les mémoires, c’est Stalingrad (Volgograd aujourd’hui). Au prix de 1-2 millions de morts, le mythe de l’invincibilité nazie est réduit à néant et le front oriental s’écroule. Pourtant, aujourd’hui, cet épisode tombe dans l’oubli en Occident.

Pour y remédier, Arte retrace de bout en bout le cours de cette bataille tel que les habitants de la ville et les soldats, soviétiques et allemands, l’ont vécu. On découvre ainsi une ville prospère devenir un véritable cimetière fumant. Les habitants, piégés, luttent pour survivre aux bombardements, terrés sous terre et tués dès qu’ils osent sortir. Des splendides bâtiments de leur métropole, il ne restera que des bouts de façade. Tout le monde se demande si cet enfer va cesser au bout de 10, 20 ou 40 jours. Finalement, cela durera des mois. Car même quand la Wehrmacht contrôle presque tous les quartiers, les Soviétiques ne lâchent pas. À raison puisque Moscou finit par envoyer des renforts qui vont changer la donne. Cette fois-ci, ce sont les soldats de l’Axe qui sont encerclés. À leur tour, ils vivent l’apocalypse, en se rendant compte qu’ils ne verront plus jamais leurs proches, car ils le savent: leur fin arrive.
À travers ces témoignages, on est véritablement immergé dans la bataille de part et d’autre de la ligne de front. Une perspective à hauteur d’homme, complétée par une remise en contexte qui permet de suivre efficacement le cours des affrontements. Arte réussit donc sa mission, à la fois sur le plan historique et du récit. Avis aux passionnés d’histoire: ils peuvent ensuite enchaîner avec un autre docu inédit, cette fois-ci sur Le chaos d’après-guerre en Europe.

Sur le même sujet
Plus d'actualité