Vortex, la série franco-belge inspirée par Retour vers le futur

Dans Vortex, Tomer Sisley enquête sur deux meurtres en communiquant avec le passé.

VORTEX avec Tomer Sisley
© Prod.
Diffusion le 27 décembre à 20h00 sur Tipik

En Belgique et en France, les producteurs de télé semblent s’obstiner à toujours trouver des concepts inédits pour continuer de proposer de nouvelles séries policières. Pour leur dernière trouvaille en date, la RTBF et France 2, coproducteurs, se dirigent vers la science-fiction.

2025, le capitaine Ludovic (Tomer Sisley avec un look discutable, censé faire croire qu’il a plus de 50 ans et vit en 2025) enquête sur un meurtre qui s’est déroulé sur une plage. Il explore les lieux du crime via une projection en réalité virtuelle. Le policier tombe alors nez à nez avec Mélanie (Camille Claris), son épouse décédée en 1998 au même endroit. Le couple va réaliser que les deux affaires sont en fait liées et essayer d’agir sur le passé pour modifier le présent. Même si, comme souvent, un tout petit changement déclenche de nombreuses conséquences…

Manifestement inspiré par Retour vers le futur, Vortex joue avec les codes du voyage dans le temps et de ses effets, voulus ou indésirables. C’est ce qui permet au héros d’enquêter sur deux meurtres en parallèle, mais surtout constitue le sel de l’histoire. Une fois le phénomène compris, le premier réflexe de Ludovic va d’être d’essayer de changer le présent, d’éviter que sa femme Mélanie ne meure. Au risque de perdre sa nouvelle épouse, son fils ou de bouleverser les vies de son entourage… Il va faire face à de nombreux dilemmes.

Pour pouvoir profiter de ce drame policier futuriste et de ses différents enjeux temporels, il faut d’abord en accepter le postulat de départ. Les histoires de réalité virtuelle et de faille spatio-temporelle devraient décontenancer une partie du public. Mais l’intention de sortir des sentiers battus reste louable.

https://www.youtube.com/watch?v=QhPATW1iHfE

Sur le même sujet
Plus d'actualité