Steve McQueen : un documentaire sur l'homme qui a inventé le cool

Le documentaire Steve McQueen: the Man & Le Mans, sur la légende du cinéma et passionné de sport automobile, ajoute un peu plus de mystère à l’icône.

Steve McQueen
© PhotoNews
Diffusion le 23 décembre à 20h35 sur La Trois

Comme Dean Martin, Steve McQueen a usé ses jeans dans une famille modeste mais avec un authentique destin à la Dickens: il n’a jamais connu son père, et sa mère, prostituée, l’abandonne dans la ferme de son grand-oncle. Si Dean Martin était le “prince du cool”, McQueen, lui, en est le roi incontesté. Avec un naturel indécent, l’homme transforme l’événement le plus plat, comme lorsqu’il est pris en photo torse nu en train de faire du café dans sa cuisine, en une aventure excitante (photo de Vogue à l’appui!). Bref, McQueen est né pour séduire une caméra, en même temps qu’une multitude de femmes, première raison pour laquelle il embrasse une carrière de comédien à la suite de son ami Mark Rydell dans les années 50.  Et s’il multiplie les rôles dans des grosses productions qui font de lui une star (Les sept mercenaires, La grande évasion, L’affaire Thomas Crown), l’insolent et incontrôlable acteur avait aussi un goût immodéré pour la course automobile qu’il pratiquait en pilote aguerri.

L’excellent documentaire Steve McQueen: The Man & Le Mans, truffé d’enregistrements vocaux nouveaux, mêlés à des images d’archives rares, mais aussi à de nombreux extraits de films et de témoignages de ses proches (dont son fils Chad), montre comment l’homme et sa passion étaient indissociables. Compétiteur-né dans ses rôles comme dans la vie, Steve McQueen s’est mis en tête de réaliser “le film automobile ultime” avec Le Mans. Un projet fou qui allait lui coûter une part de sa santé, l’entièreté de son mariage et son premier véritable échec ciné. Avec une leçon terrible à la clé: même les légendes de cinéma risquent de tout perdre en poursuivant leurs rêves.

https://www.youtube.com/watch?v=A8T1D6Jqc3Y

Sur le même sujet
Plus d'actualité