Durable, économique et connectée... Quelle maison du futur pour vous ?

France TV fait le tour du marché des maisons passives, petites ou grandes, anciennes ou hi-tech.

une maison passive pour payer moins d'énergie
© Adobe Stock
Diffusion le 14 décembre à 23h15 sur France 5

Vous rêvez de ne plus devoir payer votre facture d’énergie, à l’heure où l’inflation fait rage? Chez Steven Kaszuba, heureux détenteur d’une maison passive primée à la COP 24, c’est devenu une réalité. Pourtant, son habitation a l’air tout à fait normale. Elle a juste été bien pensée lors de sa construction (avec les matériaux, les aménagements, les panneaux solaires, etc.). Seul point noir: elle vaut un million d’euros! Cela veut-il dire que nous devrons tous payer autant pour atteindre cet idéal écologique et économique? Heureusement, non! ­Réseau d’enquêtes en donne la preuve en présentant un catalogue des options qui existent d’ores et déjà.

Se succèdent ainsi des maisons - containers, des maisons-bulles, des maisons intelligentes ou encore les fameuses “tiny houses”. Certaines sont adaptées à la classique famille nucléaire, d’autres, aux couples minimalistes, aux personnes âgées, en situation de handicap, etc. Bref, il y en a pour tous les goûts! Les exemples s’enchaînent à une cadence très rapide, voire trop. On aimerait parfois en savoir plus sur tel ou tel type d’habitation, mais l’émission passe rapidement à autre ­chose. Manifestement, France TV est prise au piège de l’exhaustivité tout en restant fidèle au temps imparti de son programme, à savoir 50 minutes. On a vraiment l’impression de se retrouver ­face à une sorte de magazine La Redoute de l’immobilier passif, où une page ­correspondrait à quelques minutes d’antenne. Le bon côté, c’est que chaque ­téléspectateur peut facilement trouver le type de maison qui lui correspond. En d’autres termes, Réseau d’enquêtes offre au final une boîte à idées sur l’habitat écolo et innovant, à charge pour le ­public de se renseigner ensuite par lui-même sur les exemples qui l’intéressent plus spécifiquement.

Sur le même sujet
Plus d'actualité