Abba Mania, 50 ans de tubes cultes : encore un documentaire sur l'éternel groupe suédois

On ne compte plus les documentaires, les reportages, les sujets de toutes sortes consacrés au groupe suédois. Celui-ci a ses atouts…

Abba Mania
© TMC
Diffusion le 14 décembre à 21h25 sur TMC

Objet de dévotion, au centre des plus vertigineuses statistiques de l’industrie de la musique, Abba poursuit l’exploitation de son cata­logue, diversifiant le produit. C’est d’ailleurs par le monumental nouveau show des hologrammes présenté à Londres que démarre cette nouvelle saga dont le mérite est de mettre en évidence des témoins rarement vus ou entendus. Le film s’aventure même jusqu’à Charleroi à la rencontre de ­Giacomo Genovese, fan et collectionneur, qui fait visiter la pièce de sa maison dédiée à Abba - “un endroit pour m’enfermer et pour oublier le quotidien”. C’est souvent de la bouche de ce genre d’amoureux que sort la vérité d’une passion incompréhensible pour certains…

Vainqueur au Concours Eurovision de la chanson en 1974 (année historique dans l’histoire du concours car il couronne, sans le savoir, les nouveaux ­Beatles), emblème d’une Suède qui s’ouvre au monde, Abba symbolise l’idéal européen de l’époque. C’est en tout cas ce que laisse entendre Hakan Akesson, ambassadeur de Suède à Paris interviewé dans le film. Autre personnage intéressant, mais rarement entendu - et Dieu sait s’il a été capital dans la ­construction de l’image d’Abba -, Owe Sandström, styliste qui a imaginé les tenues “no limit” du groupe. Au bout du compte, Abba mania fait la fête à un phénomène qui a prouvé combien l’économie de la musique pouvait être exemplaire - sachant que Dancing Queen est considéré comme l’une des plus belles du monde.

https://www.youtube.com/watch?v=xFrGuyw1V8s

Sur le même sujet
Plus d'actualité