Brainwashed: Sex-Camera-Power, critique d’un cinéma qui regarde mâle

Un documentaire rigoureux sur la façon dont sont traitées les femmes à l’écran et dans l’industrie cinématographique.

brainwashed
© Prod.
Diffusion le 13 décembre à 20h30 sur BeCiné

La réalisatrice américaine Nina Menkes l’explique bien. C’est un sentiment de tristesse qui a initié son envie de réaliser le documentaire Brainwashed: Sex-Camera-Power. Tristesse de se voir représentée sur le grand écran de cinéma en tant que femme. Soit avec cette vision du male gaze qui réduit la femme à un objet de fantasme par l’homme et pour l’homme. La ­cinéaste a compilé des extraits de films célèbres des années 40 à nos jours pour tenter de démontrer comment la conception sexiste de plans de cinéma a contribué à une mise sous tutelle des femmes par les hommes. Et à créer les conditions d’un environnement où harcèlement et violences sexuelles sont légion, voire banals avant #MeToo. Mais elle ne se borne pas seulement à un constat par endroits caricatural (Menkes néglige en effet le rôle des femmes fortes de Hollywood), proposant comme solution un changement de regard. Notamment avec les interventions de Julie Dash, première réalisatrice afro-américaine à être distribuée aux États-Unis, avec son long-métrage Daughters Of The Dust.

https://www.youtube.com/watch?v=6ZMqPqd3HzQ

Sur le même sujet
Plus d'actualité